Véritable bête noire de l’ASSE depuis 2 ans, le Rodez Aveyron Foot a connu, hier soir, la première défaite de son histoire face aux Verts. Venus avec la ferme intention de réussir une nouvelle performance face à l’ASSE, les joueurs ruthénois ont fait les frais de l’accumulation de la fatigue de cette saison.

Présents en zone mixte, les différents acteurs du RAF ont tenu à rendre hommage à leurs adversaires du soir avec des réactions pleines de fair-play.

Didier Santini, entraîneur du RAF : « On finit une saison exceptionnelle, extraordinaire sur une défaite, alors autant le faire dans le Chaudron, devant ce magnifique public. Il y a toujours de la déception quand on perd, mais après il faut reconnaître la victoire de l’adversaire qui a été bon, qui s’est bien préparé pour nous contrarier. Il nous manquait du jus, pas mal de technique. On est un petit club au départ, qui a grandi. On est sur 40, 50 matchs. Mais ce n’est pas une excuse du tout. On les a fait douter, et tout aurait pu arriver si ce dernier ballon de Killian Corredorrentre. Ils ont eu plus d’opportunités, ils ont été meilleurs, ils méritent et il faut le dire. Dans la vie il faut savoir perdre avec dignité. Ça fait mal, mais quand l’équipe adverse le mérite et que tu as tout donné, il faut accepter la défaite et travailler là-dessus.« 

Bradley Danger, capitaine du RAF : « On était prêts à enchaîner, mais il y a des choses qui font que c’est compliqué. Ils ont un stade qui est incroyable, qui les poussent comme ça… C’est dur, et nous, quand on a des occasions qu’on n’arrive pas à mettre au fond, on sait qu’on s’expose et qu’on va subir. C’est sûr que physiquement, on a un peu pêché. Je pense que ça c’est vu. Mais il n’y a pas que ça. Ce n’est pas une excuse. D’un côté, on est très contents de la saison effectuée. Je pense qu’on a montré une belle image du club, de nous. Après, ce soir, ça a été très dur. Physiquement, dans le jeu, ils ont été meilleurs que nous, tout simplement. Ils méritent de gagner ce soir. On n’a pas été aussi tranchants que d’habitude. C’est mérité pour eux ce soir.« 

Killian Corredor, meilleur buteur du RAF, dans les colonnes Centre Presse Aveyron : « Je pense qu’on avait les jambes fatiguées, ça s’est senti sur le terrain. On a passé le premier tour des play-offs mardi sur un scénario complètement fou. Je pense qu’on y a laissé nos jambes et nos émotions. Il y a de la fatigue physique, nerveuse, c’est un tout. On a senti qu’on était vraiment arrivé au bout du bout. Maintenant on souhaite que Saint-Etienne essaye d’aller gratter la Ligue 1. Au moins on aura perdu contre ceux qui montent. On s’était donné l’objectif de gagner à Paul-Lignon contre Paris pour pouvoir revenir dans ce stade Geoffroy-Guichard. L’ambiance était encore exceptionnelle. »

Félicitations aux joueurs du RAF pour leur belle saison, mais aussi pour leur fair-play !