Data/Tactique

Data / Tactique : l’analyse de Bordeaux – ASSE

Les semaines se suivent et se ressemblent. Encore une fois, le sentiment de gâchis et de faiblesse envoyé par l’ASSE à Bordeaux fut important. Les deux points perdus (ou le point sauvé, c’est selon) ce mercredi risquent de manquer pour ne pas être barragistes, la faute à une tactique encore relativement questionnable.

Subir plutôt que produire

C’est donc ainsi qu’à raisonner Pascal Dupraz. Sous quels prétextes ? L’attaque de Bordeaux était amputée de ses deux meilleurs éléments que sont Hwang Ui-Jo et Albert Elis. La raison d’un match à l’extérieur ? Les Magic Fans se sont suffisamment fait entendre ce mercredi pour qu’on puisse qualifier un tel match de match à l’extérieur, et tant bien même dans une telle position, le calcul est vite fait, on ne peut pas se permettre de subir. Après 25 minutes de jeu, ce sont bien les Girondins qui avaient la possession du ballon (53,5 %) et logiquement, le score était de 2-0 à ce moment-là de la rencontre. Nous vous l’avions dit en avant match, la meilleure façon de défendre face aux Girondins de Bordeaux, c’était de les priver de ballon. Alors facile à dire oui, mais comment faire ? Pascal Dupraz n’a trouvé la solution qu’au bout d’une trentaine de minutes avec un 5-4-1 frileux qui s’est plutôt transformé en 3-4-1-2. Qu’est-ce que cela a changé dans la rencontre ? Beaucoup de choses. La hauteur des pistons a permis d’avoir un bloc plus médian et donc une récupération plus haute, donc plus de distance à parcourir en contre pour les Girondins et donc en théorie plus de facilité à défendre. Un calcul simple, difficile à comprendre pour nos Verts. Le seul risque était ciblée dans le dos de la triplette axiale (Bordeaux ne s’était d’ailleurs pas trompé en frôlant la correctionnelle à la 88e sur le but refusé de Briand). 

Exposés sur coup de pieds arrêtés

L’ASSE est la deuxième équipe qui subit le plus de coups de pieds arrêtés en Ligue 1 cette saison (1718 contre 1749 pour Montpellier). Les Verts ont encaissé ce mercredi leur 16e et 17e buts à la suite de ses phases arrêtés (les 9 et 10e à la suite d’une passe sur ces phases). Ces phases d’ailleurs travaillées pourtant face à Brest avec succès puisque cette fois, ce sont les hommes de Pascal Dupraz qui avaient trouvé deux fois le chemin des filets suite à ces phases de jeu via l’intermédiaire de Mahdi Camara. À quoi est-ce lié ? Plusieurs facteurs entre en compte. Dans un premier temps, l’ASSE subit trop souvent le jeu et donc par logique est obligée de concéder des corners. Le manque de maîtrise en défense, notamment dans les duels amène également beaucoup de fautes, l’ASSE est l’une des équipes les plus indisciplinées du championnat que ce soit en nombre de fautes, de penaltys concédés ou de cartons rouges subis. Étonnamment, l’ASSE en ayant ajusté la hauteur de ses pistons et permis à Boudebouz puis Camara de prendre des intervalles dans le milieu des locaux du soir, s’est offert deux buts dans le jeu. 

Il est maintenant évident que le maintien des Verts passera par une volonté de contrôler et d’avoir la main mise sur son destin et non de le subir.

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :