Hier soir, lors d’une des rencontres les plus décisives de la saison, l’ASSE n’a pas su ramener les trois points de la victoire. Après deux petits points récoltés sur les trois derniers matchs, l’équipe affiche un visage moribond. Nous allons revenir, à contrecoeur, ensemble sur cette rencontre qui est encore plus frustrante qu’elle n’y paraît

Dominer n’est pas gagner

Une fois n’est pas coutume, l’ASSE a hier dominé son adversaire. En effet dans toutes les statistiques possibles, l’ASSE ressort grand vainqueur. Une majorité de duels gagnés (57,7%), quasiment trois fois plus de centres que les normands (27 contre 10), idem pour les tirs (28 contre 11) Seulement voilà, dominer n’est pas gagné et comme l’a précisé Olivier Dall’Oglio en interview d’après-match, ce qu’il a manqué aux stéphanois, c’est d’être plus tueurs.

Cela fait ressortir des analyses peu plaisantes, notamment autour de la difficulté des joueurs à se faire violence dans les situations les plus importantes. Rappelons quand même que l’ASSE, à chaque fois qu’elle s’est retrouvée deuxième au classement cette saison, n’a jamais gagné le match suivant.

L’ASSE peu efficace dans les deux surfaces : Bis repetita

C’est un son de cloche que l’on a l’impression d’entendre en boucle depuis des années ; l’ASSE est dominante mais peu efficace dans les deux surfaces. Un son de cloche souvent accompagné de la même conclusion : c’est une question de mental. Et cette saison, ce qui est marquant, c’est dire à quel point l’ASSE s’est effondrée sur les trois derniers matchs de la saison.

Première chose : la défense est à l’abandon. L’ASSE a encaissé cinq buts sur les trois derniers matchs, soi autant que sur les … Quatre derniers mois. En effet depuis la rencontre face à Amiens inclue (perdue 1-0), l’ASSE n’a encaissé que cinq buts sur une période de quatre mois de compétition. C’est dire le laisser aller de ces deux dernières semaines !

Une attaque fantomatique sur ce qui concerne le concret : les buts. Certes cela ne paraît pas sur les feuilles de data, mais l’ASSE est beaucoup plus en peine offensivement depuis quelques semaines. Mis en cause, la fatigue accumulée de Cardona et l’incapacité des autres joueurs à s’éveiller à un moment crucial de la saison.

Il en faudra beaucoup plus la semaine prochaine, et possiblement un supplément d’âme, pour s’offrir encore un peu d’espoir…