Data/Tactique

Data/Tactique : l’analyse d’ASSE-ESTAC

Il est parfois bien difficile d’analyser un match de football par la tactique ou par les données, notamment quand celui-ci est faible techniquement, se joue sur des détails d’arbitrage, de mental, pourtant, c’est bien cet ASSE-ESTAC, bien pauvre footballistiquement que nous allons mettre en lumière.

Un être vous manque et tout est dépeuplé

Ce vers tiré de l’Isolement de Lamartine n’aura plus que jamais eu autant de sens. L’ASSE a ressenti considérablement le manque de son meilleur joueur depuis la fin de mercato : Falaye Sacko. Blessé dès la 7ème minute de jeu, le Malien était l’une des pièces maîtresses du jeu des Verts. Solide défensivement, propre à la relance et capable de surpasser ses fonctions de défenseur central excentré pour aller prendre le couloir droit, sa polyvalence et ses matchs de haute volée l’ont rendu indispensable, au point d’en faire oublier comment jouer sans lui. L’ASSE s’est retrouvée piégée, à ne plus savoir relancer sans jouer long sur un Wahbi Khazri démuni sur ce genre d’ogives perdues dans le ciel de Geoffroy-Guichard (seulement 20 ballons touchés par l’attaquant des Verts sur l’ensemble du match), vous voyez mieux la référence à l’Isolement ? On ajoutera aussi que c’est la plus mauvaise performance défensive (1,4 xG contre, le plus haut total des 4 équipes hors top 10 affrontées par Sacko).

Une attaque qui retombe dans ses travers

C’est certainement l’enseignement à tirer de cette rencontre. L’effet Dupraz sur le mental a bien eu son effet sur les offensifs stéphanois avec 9 buts en 5 matchs entre Montpellier et Metz, mais, force est de constater que les attaquants sont déjà retombés dans leurs travers. Denis Bouanga a une nouvelle fois été peu convaincant, tentant des frappes dans des positions trop excentrés à défaut de servir des coéquipiers en retrait ou mieux placés et Wahbi Khazri a été avalé par un bloc bas troyen qui lui a empêché tout accès au ballon. Ryad Boudebouz, dont nous vous avions signalé l’importance après le match face à Lille par son placement, n’a pas su s’intégrer entre les lignes pour amener du danger et s’est retrouvé bien trop souvent à dézoner sur l’aile droite. Sa qualité technique au cœur du jeu a manqué et la multiplication de ses ballons longs sans réussite (3/11) aura fortement pénalisé l’attaque stéphanoise. Heureusement, l’Algérien a réussi son pénalty, le 5ème de la saison pour les Verts en 5 tentatives, enfin un domaine avec de l’efficacité dirons nous.

Les Verts n’ont maintenant plus le choix, il va falloir s’engager intensément dans un sprint final loin d’être aisé. La réception de Marseille dans 10 jours s’annonce éléctrique et les hommes de Pascal Dupraz seraient bien inspirés de prendre des points notamment avant de jouer Lorient ou encore Bordeaux.

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :