Présent en conférence de presse hier soir après la victoire stéphanoise face à Rodez, Olivier Dall’Oglio peut se satisfaire d’avoir fait les bons choix pour ne pas revivre le même scénario qu’il y a deux semaines face aux mêmes Ruthénois.

Des propos relayés sur le site officiel du club.

L’occasion pour l’entraîneur stéphanois de souligner sa satisfaction et son soulagement : « Oui, il fallait passer coûte que coûte ! On a fait un match accompli en se procurant beaucoup d’occasions. D’entrée, on a pris le match comme il le fallait. On est allés dans leur surface, on leur a mis la pression. »

Si l’ancien brestois a souligné la performance de ses hommes, celui-ci a tout de même tenu à rappeler que tout n’était pas parfait durant cette rencontre : « La présence y était, mais il faut encore qu’on trouve de la coordination entre le passeur et le buteur. On se doit d’être mieux positionnés dans les 18 derniers mètres. On a travaillé ça cette semaine, mais il va falloir y revenir. Pas mal de choses sont à revoir, car on doit marquer plus que ça, ce soir et plus tôt. On a aussi besoin d’un effectif solide, prêt, avec un minimum de blessés. On arrive dans des moments clés. On a besoin de tout le monde ! Quand j’ai le choix comme ça, c’est intéressant. Ce soir, Nathanaël (Mbuku) est entré et a fait la différence. Irvin (Cardona), lui, c’est l’arme fatale et peut marquer à tout moment. »