News

Bompard : « Un jour, Romeyer m’a dit qu’il voulait mourir à Saint-Étienne et que ses cendres soient répandues dans le but »

Interviewé dernièrement par Poteaux Carrés, Alain Bompard s’est exprimé sur la double-présidence en place à l’ASSE depuis maintenant près de quinze ans. L’ancien Président stéphanois (ndlr : de 1997 à 2003) n’y est pas allé de main morte avec le duo Caïazzo-Romeyer et a expliqué avoir beaucoup de mal à comprendre cette gestion bicéphale.

Un chef et pas deux !

« Oh vous savez, le duo Caiazzo-Romeyer, je n’ai pas vraiment de sympathie pour eux. Mais je connais la difficulté de ce poste. Président de l’ASSE c’est dur ! Mais ce qui me paraît contraire à la logique en général, c’est la double appartenance. Ce duo de présidents, je n’arrive pas très bien à comprendre. Pour moi, un chef est fait pour cheffer et il n’y a pas plusieurs chefs ! Sinon tu ne t’en sors jamais ! Aujourd’hui, je pense qu’il faudrait parler d’une seule voix. Alors, remarquez que ce n’est pas un handicap quand tout va bien ! Mais en revanche, quand ça va mal… À un moment donné, les médias, le staff, les joueurs, les supporters, ils veulent connaître l’identité du chef ! Pour pouvoir tirer sur lui quand ça ne va pas ou l’aimer quand ça va bien. Et ils n’en veulent pas deux (rires) ! »

Beaucoup trop de mal à passer la main

« Un jour, Roland m’a dit qu’il voulait mourir à Saint-Étienne et que ses cendres soient répandues dans le but, côté Kop Sud ou Kop Nord, je ne me souviens plus. Quand tu entends ça, tu te dis que c’est dangereux ! À un moment donné, il faut savoir passer la main. Ils auraient dû chercher un autre partenaire il y a 4-5 ans, ne pas être trop gourmands. À l’époque, ils auraient pu trouver un investisseur. Mais je pense que Roland ne veut pas vendre et l’autre veut vendre très cher. Ce n’est pas simple ! »

Un manque d’attractivité par rapport à d’autres villes

« La vie c’est une éternelle partie d’offre et de demande. Il y a toujours un acheteur et toujours un vendeur. Mais il faut décider le prix ! Aujourd’hui, il y a un élément nouveau par rapport à mon époque puisque tu as des investisseurs étrangers qui ont investi fortement dans des villes importantes. C’est plus facile de trouver un partenaire pour Nice, Marseille, Paris, Lyon que pour Saint-Étienne. Ce n’est pas la Riviera, ce n’est pas une ville de fête, c’est plus difficile. Ce critère joue vraiment ! Et puis il y a d’autres éléments, si tu as un aéroport à 500m du stade et que tu viens des Etats-Unis ou du Qatar, c’est plus facile. Tu te poses, cinq minutes après t’es dans un palace cinq étoiles… On parle de types qui vivent de cette façon ! Je pense que demander de telles sommes (ndlr : 50 millions d’euros)…comment dire… moi j’ai vendu le club 13 ou 14 fois moins cher. Et je ne vois pas vraiment la différence au niveau du classement ! »

(7 commentaires)

  1. Le chef le chef le chef
    Voilà un discours bien descendant et bien simpliste….

    Mais a t il oublie l histoire des faux papiers qui avait généré une bonne purge en d2 durant 3 saisons?

    Certains gagneraient à balayer devant leur porte….

    1. en quoi Bompard est il responsable tu as rien compris toi si c’est son fils Alexandre qui reprend le club je signe de suite quand a l’autre gâteux de romeyer qu’il dégage et loin pour toucher les dividendes lui et son acolyte sont très fort pour mettre la main a la poche pour recruter il y a personne on a vendu vendu vendu et rien recruté a un moment faut se poser les bonnes questions ou passe l’argent ci ce n’est dans leurs fouilles sur ce bonsoir

  2. Monsieur Romeyer je n’ai rien contre vous, tout le monde sait que vous aimez ce club ,mais maintenant il faut absolument trouver un investisseur sérieux et ambitieux qui pourrait redorer le blason de notre club. Alors essayez de convaincre aussi Caiazzo de vendre l’a.s.Saint Étienne .Il faut vendre avant qu’il ne soit trop tard.

  3. non non non… pas de ses cendres sur le terrain, l herbe risquerait de ne pas repousser….

  4. Merci Forissier tu as tout dis, nous parlons du fils Bompard Alexandre, passionné et amoureux des verts depuis tout petit ,grand patron de carrefour, honnête intelligent très proche des supporters, le contraire de nos deux burnes de présidents, alors romeyer et caiazzo vendez pour le bien de tous le monde et si romeyer veut que l on mettre ses cendres sur le terrain pourquoi pas mais cassé vous le mal est fait.

    1. Je suis bien loin d imaginer que les salariés de carrefour aient la même opinion que vous les gars…
      Moi perso j en veux pas du tout pour mon club.
      Quand a son père il semble que forisier ne soit pas très au fait de sa présidence.
      Alors je lui rappellerai qu à l époque, les faux passeports établis pour Alex et aloisio avaient conduits à pénaliser le club qui ne s en était jamais remis et avait plonge pour 3 ans frisant la releg en national.
      La posture du père en donneur de leçon à tendance à m irriter, quand bien même le binôme actuel devrait passer la main.
      Faut pas dribbler quand on ne connaît pas l historique de son club.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :