Billet d’humeur : Une performance insatisfaisante face à Reims, qu’est-ce qui nous a dérangé ?

Les hommes de Claude Puel avaient la possibilité de faire une belle opération ce week-end mais ont malheureusement concédé le match nul à domicile face à Reims et n’ont donc pas doublé les rémois au classement. Un résultat contraignant mais le plus problématique reste tout de même la performance globale de l’équipe. Nous avons donc décidé de nous pencher sur ce qu’il faut retenir de ce match à ce niveau-là.

Une équipe qui joue au petit trot

Tout d’abord, il nous parait important d’insister sur l’état d’esprit auquel semble tellement s’attacher les joueurs et le staff chaque week-end au vu de leurs propos en conférence de presse ou après les rencontres. Ce samedi, celui-ci était plutôt correct sur un plan défensif mais il n’a jamais permis à l’équipe de réellement mettre à mal des rémois pourtant prenables. L’équipe s’est contentée de jouer au petit trot, n’apportant que trop rarement de la folie dans ses actions et répétant des phases de jeu assez stéréotypées. On fait tourner, de droite à gauche, de gauche à droite mais on ne s’emballe quasiment jamais. On joue pépère et si jamais par chance l’une des frappes, souvent trop molles et peu dangereuses, fait mouche on saute de joie et on se congratule. Mais bon sang, nous sommes l’ASSE et nous nous devons de ne pas laisser respirer nos adversaires à domicile (du moins la quasi totalité de nos adversaires), c’est le minimum syndical ! Avec ce type de jeu, sans grande intensité et sans saveur, comment est-ce possible d’imaginer rendre heureux ne serait-ce qu’un seul supporters des Verts et obtenir un résultat favorable ? Ça ne serait possible qu’avec de la réussite et une efficacité redoutable, chose que les joueurs stéphanois n’ont pas vraiment cette saison.

Des paroles mais peu d’actes

Comme souvent, nous avons eu droit à de beaux discours la semaine précédant la rencontre et nous avions enfin espoir de voir notre équipe prendre un peu d’air au classement en dépassant Reims. Malheureusement, ça n’a pas été le cas et nous avons vu tout sauf une équipe qui souhaitait enfoncer son adversaire du jour. Il faut donc s’habituer à être déçu, ça sera visiblement le même combat jusqu’au terme de la saison. Les mots sortis en conférence de presse ne sont pour la plupart qu’illusions et ce genre de performance nous offre une vérité totalement différente des discours que l’on peut entendre. Une superbe opération était réalisable samedi mais les joueurs n’en avaient finalement pas grand chose à faire contrairement à la totalité des amoureux de notre club. La comm’ c’est bien, les actes c’est mieux.

Des joueurs offensifs incapables d’amener du danger

Le gros point noir de cette rencontre reste surtout le côté inoffensif de nos joueurs pourtant offensifs… Après une bonne prestation à Rennes, nous pensions avoir retrouvé un Khazri à un niveau plus que satisfaisant, il n’en a rien été, de même pour Bouanga. Le gabonais est en grande difficulté cette saison et semble incapable de sortir la tête de l’eau sur la durée. Nous aurons sûrement droit à un ou deux bons matchs de sa part d’ici la fin de saison alors que nous pensions sincèrement le revoir à son vrai niveau lorsqu’il a retrouvé le chemin des filets à Monaco il y a maintenant deux mois… Nous ne voulons pas accabler Modeste mais il est évident qu’il n’apporte pour l’instant pas du tout ce que l’on a pu imaginer lors de son arrivée. Son action dès les premières minutes prouve qu’il est à des années lumières de son meilleur niveau et qu’il risque de mettre du temps pour le retrouver, s’il y parvient… Le problème semble néanmoins plus global que de simples individualités en méforme puisque ça n’est pas la première fois de la saison que l’on passe un match entier à n’être quasiment emballé par rien, si ce n’est quelques situations tirées par les cheveux. Que ça arrive une ou deux fois, d’accord, mais quand ça commence à être chronique, cela devient beaucoup plus embêtant. Malgré plusieurs frappes (19 dont 8 cadrées), nous n’avons apprécié aucune actions offensives de l’équipe et avons, comme trop souvent, pesté à plusieurs reprises sur des situations mal menées et peu enthousiasmantes. Le portier rémois peut d’ailleurs en témoigner, il a du tout simplement réaliser aucun arrêt pouvant être qualifié de compliqué. Pas normal quand on se doit de gagner, surtout dans ce genre de match.

Comme à chaque fois, nous restons tout de même d’éternels optimistes et pensons que l’équipe se reprendra face à Lorient pour un match au combien capital. Une très belle opération est là aussi possible en cas de victoire, reste à voir si les Verts veulent nous rendre heureux ou bien une énième fois nous décevoir.

ARTICLES SIMILAIRES

Sondage : Quel pronostic pour Lorient-ASSE ?

Aujourd'hui à 15h, les Verts affrontent le FC Lorient pour le compte de la 27e journée de championnat. Un nouveau match face à un...

Le rêve du week-end : La résurrection de Bouanga !

Avant chaque rencontre, nous reviendrons désormais avec un côté rêveur sur ce que nous aimerions voir du côté de l'ASSE. Ce week-end, les Verts...

Le groupe pour le déplacement à Lorient

Voici le groupe convoqué par Claude Puel pour le déplacement à Lorient. À noter notamment l'absence de Ryad Boudebouz. https://twitter.com/ASSEofficiel/status/1365738474414829569?s=20

2 Commentaires

  1. Comme d’habitude avec cette équipe. On voit très bien qu’on est fait pour jouer en Nationale. Et même si on se maintient, avec quel argent va-ton recruter ? Va y avoir encore une grande braderie au sein de ce club. Faut accepter la réalité on est mauvais point bar! Tant que les guignols resterons à SAINTÉ chaque saison on jouera notre survie. Ce club mérite mieux. Faut trouver un vrai président avec des ambitions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

CLASSEMENT

DERNIERES MINUTES

COMMENTAIRES

NEWSLETTER

- Advertisement -