News

Supporters en colère, insultes, provocation envers les kops… Romeyer remet l’église au milieu du village !

Régulièrement soumis à la critique de nombreux supporters stéphanois et encore plus ces derniers mois, le Président du Directoire de l’ASSE, Roland Romeyer, s’est longuement confié à ce sujet dans une interview accordée au journal Le Progrès. Il revient notamment sur sa sortie mentionnant Roger Rocher mais aussi sur ses gestes destinés aux kops avant la défaite face à Nantes le 22 décembre dernier. Extraits.

Des erreurs mais aussi des choses positives

« Je n’ai pas d’auréole. Je sais que j’ai commis des erreurs comme tout homme mais, dans la vie, il faut faire une balance. On a fait des choses qui n’étaient pas si mal que ça… J’ai l’expérience de la gestion d’un club professionnel, je suis habitué aux critiques. Je sais faire le tri entre celles qui sont injurieuses et outrageantes et celles qui sont constructives, en restant calme et déterminé. Les agressions physiques, les insultes à mon égard et sur ma famille ne sont pas acceptables. En restant silencieux, j’ai peut-être donné l’impression de subir. Ce n’est absolument pas le cas. D’où cette prise de parole pour remettre l’église au milieu du village. »

Une phrase sortie de son contexte

« Je regrette que cette phrase (ndlr : « s’il y a quelqu’un ici à Saint-Étienne qui a fait plus que moi depuis le départ de Roger Rocher, qu’il vienne me le dire en face et s’explique parce que je ne comprends pas les réactions de quelques abrutis ») soit sortie du contexte à un moment où je participais à une opération de don du sang avec notre association Cœur vert dont je suis très fier. Le problème, c’est que je suis un passionné, un impulsif. On peut dire des choses qui dépassent un peu sa pensée. Je peux parfois avoir des réactions excessives mais il y a des règles à respecter. Si on aime son club, il faut le respecter, respecter les gens qui sont à l’intérieur. Si on n’est pas content pour tel ou tel truc, on peut se voir et discuter… Les gens ont dit que je me prenais pour Roger Rocher. La famille Rocher, ce sont des amis. Je suis très respectueux de tout ce qu’il a fait. Je n’ai pas à me comparer. Simplement, je sais que le football a changé. »

Pas de provocation face à Nantes

« Les gestes face à Nantes ? C’était pour leur dire que j’entendais ce qu’ils disaient mais en aucun cas c’était de la provocation. On me reproche parfois d’être un président-supporter. Je le sais et cela fait partie de ma personnalité que je ne vais pas changer. J’assume. Mais aujourd’hui je suis triste, malheureux car j’ai tout donné pour ce club. Maintenant, je me répète, j’ai confiance en la nouvelle organisation et je suis convaincu que nous allons nous maintenir. »

Plus d’échanges entre Romeyer et les différents groupes de supporters

« Personnellement, je ne discute plus avec les groupes de supporters. Plus maintenant. Le service opération du club est en charge de la relation avec les supporters. J’aime le football populaire. Qu’on soit supporters ultras ou pas, nous sommes tous derrière les Verts et notre seul objectif à tous, c’est de maintenir l’ASSE en Ligue 1 pour la 19ème année consécutive. Vous l’aurez compris, c’est mon vœu le plus cher pour cette année 2022. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :