Ruffier fixé dans les jours à venir

crédit photo : asse.fr

Ayant passé hier un entretien avec Xavier Thuilot afin d’évoquer ce que l’ASSE lui reproche, Stéphane Ruffier devrait être fixé dans les jours à venir. En effet, le quotidien L’Equipe revient sur ce rendez-vous et explique que le numéro 16 stéphanois a tenté de se défendre mais que cela ne devrait rien changer.

Ruffier se défend

Lors des échanges, le basque a soumis l’idée de visionner les caméras de surveillance de l’Etrat pour voir que celui-ci était bel et bien arrivé au centre Robert-Herbin avec une heure d’avance le jour où le club lui reproche d’être arrivé en retard à un entraînement. Il aurait expliqué que ce retard sur les terrains serait en réalité du à un malentendu avec un kiné. Concernant sa non-participation à un sept contre sept avec les jeunes, le portier s’est défendu en affirmant qu’il avait ce jour là une douleur au dos.

Un licenciement à envisager ?

Même si cette discussion a été cordiale, la situation de Ruffier ne devrait pas vraiment s’améliorer. Après une quinzaine de minutes d’entretien, Thuilot lui a expliqué qu’il recevrait la décision du club sous quarante-huit heures. Le quotidien précisant qu’un “licenciement doit être en effet notifié au salarié par lettre recommandée avec accusé de réception au moins deux jours ouvrables après la date de l’entretien préalable“. Reste à espérer que cette malheureuse situation ne se termine pas ainsi et qu’un accord sera trouvé entre toutes les parties pour une rupture à l’amiable ou autre. De plus, l’ASSE se passerait bien d’un nouveau procès aux prud’hommes sachant que des affaires sont toujours en cours avec Alain Ravera (ndlr : ancien adjoint), Ghislain Printant et David Friio (ndlr : ancien recruteur de la cellule dirigée par Wantier).

ARTICLES SIMILAIRES

Encore une banderole au centre sportif de l’ASSE !

Les semaines passent et les banderoles continuent de pleuvoir du côté de Saint-Étienne et plus précisément au centre sportif Robert-Herbin. Une fois n'est pas...

Le week-end des prêtés : Nadé et Krasso en tops !

Comme chaque début de semaine, nous revenons sur les performances du week-end des joueurs prêtés par l’ASSE cette saison que sont Mickaël Nadé, Lamine Ghezali, Alexandros Katranis, Sergi...

Un nouveau coup à la Fofana lors du prochain mercato ? Puel inflexible à ce sujet !

Vendu par l'ASSE le 2 octobre 2020 pour une somme record à Leicester (35 millions d'euros), Wesley Fofana aurait sans doute permis à l'équipe...

1 COMMENTAIRE

  1. Un enfant de 9 ans ,poussin a tout compris au foot.Un coach est désormais un directeur des ressources humaines.C’est une erreur grossiere de management que de s’opposer à Ruffier dés son arrivée.En effet on sait qu’il a qu’une seule faiblesse le jeu au pied sinon c’est le top et les fans le savent.Reconstruire quand on détruit montre bien la tromperie intellectuelle de dirigeants incompétents.Garcia, Printant….et maintenant Puel , la cellule de recrutement depuis des années hors sol montrent que ce n’est pas le problème d’une direction à 2 têtes qui est en cause mais bien la compétence de dirigeants qui prennent le club comme un enfant prendrait son jouet.Soit ils oublient la compétence…..Printant n’est pas 2nd à 50 ans par hasard et Puel n’est pas perçu comme un batisseur qui échoue……son dernier licenciement en Angleterre pas de hasard non plus .Soit ils oublient le relationnel….ici Puel qui vend comme beaucoup de coaches du vent….un poussin a tout compris au foot .Seul le préparateur physique est une valeur forte d’un club .Un coach ne doit pas se mettre en avant comme des dirigeants .La star c’est le joueur….ici Ruffier Un bon coache l’aurait pris à part et lui aurait parlé de sa rare faiblesse…le jeu au pied et mis en place des séances pour minimiser un impact négatif de la relance pour l’équipe .Ici l’égo du coache es ten cause pas Ruffier
    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

CLASSEMENT

DERNIERES MINUTES

COMMENTAIRES

NEWSLETTER

- Advertisement -