Arrivé l’hiver dernier dans le Forez, Olivier Dall’Oglio aura réussi l’exploit de faire monter l’ASSE en Ligue 1 alors que les Verts pointaient à la 11ème place du classement à son arrivée.

Si son contrat prévoyait une prolongation automatique d’un an en cas de montée, l’ancien coach de Montpellier doit tout de même rencontrer la nouvelle direction fraîchement arrivée à la tête du club.

Interrogé dans les colonnes du Progrès, le coach stéphanois a donc abordé son avenir, mais aussi les enjeux du prochain mercato.

« Il faudra amener des renforts dans chaque ligne. La Ligue 1, c’est un cran au-dessus, techniquement plus fort. Il faudra de la maîtrise, de l’expérience, de la solidité défensive, même si on a été la meilleure défense cette saison. Cela dépendra des moyens amenés. Aujourd’hui, on sait qu’une équipe de Ligue 2, sans renforts, elle descend. On va construire autour d’une base, mais des joueurs vont partir. Il faudra que les joueurs qui restent se hissent au niveau de la Ligue 1.

On doit discuter avec la nouvelle direction en fin de semaine, même s’il y a une tendance commune à ce que je reste. Ce qui me pousse à rester : Saint-Etienne, c’est une aventure extraordinaire. C’est un autre challenge de pouvoir laisser le club en Ligue 1 une année de plus. Mais je pense que l’ambition des nouveaux propriétaires n’est pas seulement de se maintenir en Ligue 1. La première année oui, mais c’est un club qui mérite d’aller plus haut. Les dirigeants ne m’ont pas fait part de leur volonté d’investissement, mais vu le pedigree de ces personnes, je pense qu’elles ne sont pas venues pour se promener. Ivan Gazidis a fait beaucoup pour qu’Arsenal et Milan grimpent.«