Interviewé aujourd’hui dans le journal L’Équipe, Norodom Ravichak a donné sa version des faits en ce qui concerne le faux document de garantie financière transmis à KPMG et a également livré ses impressions sur sa tentative de rachat. Le Prince Cambodgien remet notamment en cause le réel désir de vendre des deux Présidents stéphanois. Extraits.

Du gâchis

« Ce n’est pas un raté. C’est un gâchis. L’espérance suscitée par ma candidature m’a touché. Je voulais aider à promouvoir la Ligue 1 et faciliter les échanges des entrepreneurs de Rhône-Alpes en Asie. C’est dommage d’en arriver là. À la fin, c’est encore le club et les supporters qui le subissent. Je me suis d’ailleurs posé la question de savoir si les deux présidents veulent vraiment vendre. »

Pas de contact avec les Présidents

« La chronologie des faits est surprenante. Pourquoi sortir cette histoire de document au moment où ils devaient annoncer le nom du repreneur ? Cela m’a fait penser à ce que m’a dit une personne qui menait le projet de rachat par Peak6, en 2018 : « Prince, si vous aimez le football, prenez un autre projet. » Si je suis vendeur et qu’un prince se manifeste, peu importe d’avoir donné mandat à un cabinet d’audit et de conseil. Je prends les rênes de l’opération et je le contacte directement. Je ne les ai jamais rencontrés, ni eu aucun contact avec eux. Seulement trois personnes de KPMG, lors de ma déclaration d’intention officielle et pour présenter ma stratégie. Et encore, ce fut en visioconférence. Si j’étais un prince du Qatar ou d’Arabie saoudite, je suis persuadé qu’ils m’auraient téléphoné. J’étais disposé à me déplacer à Dubaï (où Caïazzo réside désormais). »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.