Actualité Mercato

Gomis : « Saint-Étienne reste dans mon cœur mais mon retour aurait pu créer des soucis dont n’a pas besoin le club aujourd’hui »

Piste concrète de l’ASSE au poste d’avant-centre lors du dernier mercato hivernal, Bafétimbi Gomis n’a finalement pas retrouvé la région stéphanoise, préférant signer à Galatasaray avec qui il a déjà marqué 3 buts en 6 apparitions. L’attaquant français de 36 ans s’est confié dernièrement à ce sujet dans le quotidien L’Équipe et a de nouveau expliqué les raisons qui l’ont poussé à ne pas revenir dans son club formateur. Extraits.

Le désir de retourner à Galatasaray

« Je savais bien que l’histoire n’était pas terminée avec Galatasaray. Nous avions dû prendre une décision qui n’était pas facile quand je suis parti. Je n’avais passé qu’un an, je voulais rester, il y avait la Ligue des champions mais la crise est passée par là. Galatasaray a eu une belle proposition d’Al-Hilal. J’y trouvais aussi mon compte. On a décidé de se séparer. Mais j’étais resté amoureux de ce club, de cette ville qui dégage une telle puissance, de ces fabuleux supporters que je savais que j’allais revenir. C’était écrit. »

Gomis ne voulait pas revenir pour créer d’éventuels soucis

« Loïc Perrin m’a appelé quand il a su que j’étais libre. On a été coéquipiers mais Loïc est surtout un ami. Il cherchait un attaquant d’expérience. Je lui ai tout de suite dit que ma priorité était Galatasaray. Saint-Étienne reste dans mon cœur mais je ne souhaitais pas revenir. Mon retour aurait pu créer des soucis dont n’a pas besoin le club aujourd’hui. Mon transfert de Saint-Étienne à Lyon avait été mal géré à l’époque par rapport aux supporters stéphanois. Saint-Étienne a besoin de sérénité pour se sauver et je voulais être maître de ma fin de carrière. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :