Touché la semaine dernière face à Rodez, Gauthier Larsonneur a animé la semaine stéphanoise. Longtemps considéré comme potentiel absent, le dernier rempart stéphanois a bel et bien tenu sa place dans la cage de l’ASSE face à Rodez.

Malheureusement battu sur une frappe ruthénoise contrée par Léo Pétrot, Larso’ a pourtant vécu une soirée particulièrement tranquille, le RAF n’ayant cadré qu’un seul tir pendant cette rencontre.

Interrogé en zone mixte, l’ancien joueur brestois a livré son agacement quant au scénario de la rencontre comme le rapporte Le Progrès : « Si on n’a pas de frustration ce soir… C’est un match qu’on doit tuer avant, on a manqué de justesse. Après il y a des aléas, des fois on avait le poteau sortant ou un tir dévié qui sortait…

Ce soir ça ne tourne pas pour nous, il part dans le petit filet. Le 1-0 est fragile, il faut savoir tuer les matchs pour être tranquille, pas toujours être sur la brèche. […] On est tous très déçus, mais maintenant il faut la fermer et bosser. Il faut être déterminé à faire un résultat à QRM et ne pas s’occuper du contexte extérieur. Après s’il faut aller aux barrages, on ira sans souci.« 

L’occasion pour lui de rassurer les supporters stéphanois sur sa condition physique : « Pour moi c’était une semaine un peu différente, j’étais touché à la cuisse mais rien de bien méchant, ça ne nous a pas impactés. J’avais un souci depuis mes 13-14 ans à ce quadriceps-là.«