News

Franck Honorat prend la défense de Claude Puel

Vendu l’été dernier par l’ASSE au Stade Brestois pour 5 millions d’euros, Franck Honorat réalise une superbe saison en Ligue 1 (ndlr : 8 buts/5 passes décisives en 32 matchs) et laisse quelques regrets du côté de Saint-Étienne. Interviewé par Poteaux-Carrés après la défaite des Verts ce week-end contre son équipe, l’ancien stéphanois a parlé du coaching de Claude Puel et a notamment tenu à prendre sa défense. Extraits.

Des changements pas si incohérents !

« Les trois changements ne m’ont pas surpris. Même si les Verts menaient encore à ce moment-là, Claude Puel a voulu mettre du poids en attaque et changer son animation offensive. Au début ces changements nous ont mis en difficulté. Il y avait de la technique, de la percussion, de la vitesse. Romain a eu quelques situations, Charles aussi a pesé. Je sais très bien que des supporters stéphanois disent que c’est à cause de ces changements que les Verts ont perdu mais c’est un peu trop facile de dire ça après coup. S’il y avait eu match nul, ils n’auraient rien à dit. Sans l’exploit de Charbo, ça finit sans doute sur un match nul. »

Une bonne entente entre les deux hommes

« J’ai lu ce que Puel a dit sur moi avant le match et j’ai fait suivre ces déclarations à mon père. Moi je suis content qu’il parle comme ça de moi. Je suis parti en bons termes avec lui, on a de bonnes relations, on s’entend bien. Je connais ses fils, je connais sa femme. À la fin du match, on a parlé quelques minutes avec le coach et on a rigolé. C’était sympa. Tu sais, je n’ai pas de rancœur, de revanche ou quoi que ce soit. Je fais mon petit bout de chemin. Je me sens bien à Brest. J’essaie d’aller le plus loin et le plus haut possible. On verra où ça va me mener. Quant au coach Puel, je lui souhaite le meilleur et que Saint-Étienne se maintienne. »

Encore laisser du temps à Puel !

« Heureusement que vous avez besoin de lui. Sinon, qui va prendre les rênes ? Qui d’autre que lui serait l’homme de la situation ? J’ai toujours considéré qu’il faut laisser le temps. Il a pris le club en cours de saison dernière dans un contexte super compliqué qui ne s’est pas beaucoup amélioré depuis. Moi j’ai connu ce coach à Nice comme à Sainté. C’est un bâtisseur, un coach formateur. Il m’a fait débuter à mes 16 ans. Je pense qu’il faut lui laisser le temps. On a dit qu’il y a des problèmes financiers, qu’on ne peut pas trop faire des transferts pour acheter des joueurs. C’est ça qui a freiné. On lit aussi qu’il y a plein de choses qui se sont passées en interne. Moi je ne suis pas au courant de tout ça. Je pense que les Verts vont se maintenir et on verra ce qui se passera pour l’année prochaine. Je ne me fais pas de souci. »

(1 commentaire)

  1. J’appréciais bien ce joueur, sa rapidité, son rôle défensif , ses qualités de centre, sa technique…..et ce qui ne gâte rien une bonne mentalité une discrétion…..et de l’intelligence dans ses relations et ses commentaires………autant de qualités rares dans le football d’aujourd’hui…le malheur c’est que les joueurs de Clermont….ne seront pas très enclin à venir chez nous vu le sort qu’il leur est réservé…..on cherchait un avant centre….Ajorque se serait éclaté chez nous……..bref il nous reste Sissoko…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :