Le jeune défenseur central stéphanois, Saidou Sow, s’est confié récemment dans une vidéo portrait publiée sur asse.tv. L’occasion pour lui de revenir sur son parcours scolaire loin d’être classique et d’en dire un peu plus sur son éducation.

Une éducation scolaire stricte

« Mes parents sont stricts sur l’école. Eux de base c’était l’école et même pas le foot, puis ça a été l’école et après le foot. Quand je suis arrivé en France, j’étais en CE2, mes parents me donnaient toujours du travail à côté, par exemple les tables de multiplication. C’est ce qui m’a permis de sauter des classes. Quand je suis passé en 6ème mes parents étaient exigeants. Pour eux, si l’école ça n’allait pas bien je n’allais pas au foot. C’est-à-dire que je n’avais pas le choix (sourire). Ma mère appelait mes profs à Tézenas (sourire), j’étais très suivi donc je n’avais pas le droit de m’égarer. Je ne voulais pas non plus, car j’ai grandi comme ça, avec l’école et le foot. C’était le foot après l’école, je ne voulais pas négliger l’école. »

Ne pas négliger l’éducation

« J’ai eu un bac ES à 16 ans, quand même hein (sourire). Je voulais être un businessman, je voulais être chef d’entreprise, créer des hôtels, des trucs comme ça. J’ai suivi des cours de commerce international, et ce n’est pas fini. C’est très important, il ne faut pas négliger cet aspect là parce qu’une carrière ça ne dure que 15 ans, après il faut faire autre chose.«