Actualité

Dupraz : « Il y a un peuple qui est derrière nous »

Arrivé dans le Forez au mois de décembre dernier pour la mission maintien, Pascal Dupraz s’est exprimé au micro du Dauphiné Libéré. L’entraîneur stéphanois évoque notamment la ferveur qui règne à Saint-Etienne. Extraits.

Saint-Etienne : une ville de foot

« C’est un honneur d’entraîner l’ASSE. Je suis un chanceux. C’est un cadeau du ciel. Il y a une telle ferveur ici. Le foot c’est ma passion. Dans les tribunes, tu retrouves l’ouvrier, le patron, le fonctionnaire, un étudiant, un retraité… À Saint-Étienne, j’ai croisé des mamies avec le masque ASSE m’implorant de laisser les Verts en Ligue 1. C’est ça le foot. »

Une mission de pompier

« Je suis surcoté. Pour entraîner Saint-Étienne, il faut avoir la cote. Le fait de cataloguer a quand même du bon. Comme on me décrit comme un pompier, ça me donne du travail tout le temps. Je préfère être pompier que pyromane. Aujourd’hui, je suis tout de même à la place de Jean Snella ? Putain… C’est exceptionnel ça. Merci pour cette onde extraordinairement positive. Pour le coup c’était un pionnier, un précurseur. Quelle chance. Définitivement. »

Tout reste à faire

« La location de ma maison s’arrête fin mai. Trop souvent on fait l’erreur de se projeter. J’ai envie de vivre intensément le moment présent. Il y a un peuple qui est derrière nous. Plus de 30 000 supporters doivent venir contre Metz. Les efforts des joueurs sur le terrain ne trahissent personne. Au feu, des personnes se sont arrêtées pour venir me remercier. De quoi ? Rien n’est fait. Tout ce que je souhaite, c’est que l’on remercie les joueurs, fin mai. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :