Parti librement à Valenciennes cet été après trois ans et demi à l’ASSE, Mathieu Debuchy s’est exprimé ce matin sur France Bleu Saint-Étienne Loire et est revenu sur son départ. Une décision prise par Claude Puel que l’ancien capitaine stéphanois regrette aujourd’hui puisqu’il explique que cela ne l’aurait pas dérangé de ne pas être titulaire, qu’il aurait travaillé pour gagner sa place et qu’il aurait pu garder son rôle de « cadre » dans le vestiaire.

Un choix du coach

« Oui, bon, écoutez, on ne peut pas revenir en arrière. C’est comme ça. Il y a un choix qui a été fait de la part du coach. Il faut l’accepter. À lui de faire le maximum pour remonter le club dans ce classement en tirant le maximum de chaque joueur. Pour l’instant ce n’est pas le cas. Il y encore beaucoup de travail à faire. Mais j’espère que la situation va rapidement s’inverser, parce que c’est un club qui mérite d’être dans le haut du classement et c’est vraiment triste de le voir dans cette situation. »

Debuchy aurait aimé faire une année de plus

« Je me sentais très bien à Saint-Étienne. Ça a été le choix du coach qui m’a expliqué que je n’aurais pas une place de titulaire, mais ça ne m’aurait pas dérangé. J’aurais pu récupérer ma place en travaillant. J’aurais pu encore avoir ce rôle dans le vestiaire pour encadrer les joueurs, ça marchait plutôt bien. Ça n’a pas été un moment facile parce que j’aurais aimé faire encore une année de plus. J’ai pris un autre chemin et le club aussi, et je leur souhaite le meilleur, à commencer par une victoire dimanche. »