Actualité Data/Tactique

Data/Tactique : l’analyse du match face à Strasbourg


L’AS Saint-Étienne a plus que jamais confirmé sa bonne forme du moment en prenant un point précieux dans la lutte pour le maintien en accrochant Strasbourg, 4e de Ligue 1 sur le score de deux buts partout. Sur les 5 derniers matchs, l’ASSE a un rythme d’Européen. Avec 10 points soit 2 par match en moyenne, les Verts sont la 3e meilleure équipe de L1 juste derrière… Paris futur adversaire samedi, et Strasbourg récent adversaire des Verts.

Ils en sont capables

Cette phrase résume très bien l’état d’esprit que chacun des observateurs et supporters des Verts adopte depuis les dernières rencontres, oui, les Verts sont capables. Capables d’entamer très fort une rencontre et de ne pas concéder l’ouverture du score grâce à cette ouverture du score de Boudebouz à la 4e minute de jeu. Mieux que cela, les Verts sont capables de marquer dans le jeu sur l’égalisation de Khazri à la 34e minute de jeu. Alignés une nouvelle fois en 5-2-1-2, les Verts ont pourtant eu du mal dès l’ouverture du score de Boudebouz, la faute à un milieu à 3 Strasbourgeois profitant du pressing de ses attaquants pour récupérer le ballon très haut et jouer dans les demis-espaces. Camara et Youssouf obligés de s’écarter pour combler ces espaces, l’axe était grand ouvert pour laisser s’engoufrer un Kévin Gameiro entre les lignes, toujours aussi dangereux. Pascal Dupraz aura répondu à Julien Stéphan en faisant reculer le premier buteur stéphanois pour densifier le milieu et casser le pressing à la première relance… Un coaching efficace puisque les Verts n’auront été que 4 petites minutes ce dimanche et auront égalisé par le jeu, et grâce à ce repositionnement tactique. Ryad Boudebouz aura d’ailleurs brillé par son jeu de passes (42 passes réussies sur 49 tentés, 4 passes réussies dans le dernier tiers du terrain et 195 mètres de passes réussies vers l’avant), le tout en ouvrant le score, son 3e but en 2022 après Jura Sud et Lens. Capables du premier au dernier homme, coach compris donc.

Pas de quoi être frustrés

Il est difficile d’en demander toujours plus à une équipe qui n’a toujours qu’un point d’avance sur la relégation, mais la série en cours et la dynamique de la rencontre de dimanche nous laisse presque frustré d’un match nul. Il ne faut surtout pas l’être, de par le classement de Strasbourg, mais aussi par le contenu de la rencontre, très équilibré. Les deux équipes ressortent avec des statistiques extrêmement similaires (50 % de possession, 4 tirs cadrés sur 9 tentés pour les deux équipes et un pourcentage de passes autour de 77 % pour les deux équipes). Alors oui, évidemment, l’erreur de Paul Bernardoni dans les airs et un nouveau but sur coup de pied arrêté après celui face à Clermont sont des points à travailler encore, le coach l’a encore redit lui-même en conférence de presse, mais satisfaisons nous des efforts et de la progression du groupe. Les points soulignés face à Montpellier avec de nombreux centres sans occasions ont été corrigés afin de jouer beaucoup plus par des combinaisons axiales et dans la profondeur à l’aide de Bouanga, Khazri, Hamouma à la finition et Boudebouz ou Aouchiche à la création bien que tout cela soit encore perfectible.

L’ASSE doit continuer à travailler, si de nombreux points sont en progression comme l’efficacité offensive ou l’utilisation du ballon, d’autres doivent encore être travaillés, notamment en défense afin de pouvoir garder les cages inviolées. Un test grandeur nature arrive ce dimanche face au PSG qui vient d’être sèchement battu à Nantes, de quoi se tester grandeur nature notamment défensivement et d’aborder un mois de mars décisifs avec des rencontres face à Metz et Troyes à domicile, capitales pour la lutte pour le maintien.

Source statistiques : Fbref.com

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :