Actualité Data/Tactique

Data/Tactique : l’analyse du match face à Clermont

L’ASSE s’est imposée ce dimanche sur la pelouse de Clermont deux buts à un dans un match très important en vue du maintien à la fin de saison. Cette troisième victoire consécutive en Ligue 1 permet aux Verts d’être barragistes même si la marge de progression est encore importante.

Une volonté de continuité

Pascal Dupraz misait sur la confiance engrangée par les deux victoires précédentes pour jouer sur la continuité et s’imposer dans un match qui s’annonçait loin d’être évident face à une équipe de Clermont réputée joueuse. Ainsi, le 5-3-2 en phase défensive et 3-4-2-1 en phase offensive ont une nouvelle fois été remis en place. Dans le choix des hommes, l’ancien technicien d’Evian-Thonon-Gaillard avait choisi de titulariser Sada Thioub et Mahdi Camara en lieu et place d’Yvann Maçon et de Zaydou Youssouf. Des choix qui s’expliquent par le positionnement adverse en 4-3-3 et donc une forte densité au milieu de terrain qui amènerait automatiquement plus de duels et obligerait les pistons à un volume de jeu plus important. Les capacités de Camara a répéter les efforts et à se projeter et celle de Thioub à exprimer sa puissance sur tout un match semblaient donc cohérentes.

De belles réussites

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le coach ne s’est pas trompé puisque les deux hommes sont impliqués sur l’égalisation, Thioub à la passe décisive, Camara à la finition. L’implication des deux nouveaux titularisés ne s’en arrête pas à ce simple but et a donné une fois de plus raison à Pascal Dupraz. Mahdi Camara a fait parler son volume de jeu et sa densité physique (60% de duels gagnés dans la rencontre et 12 ballons récupérés et surtout 16 pressions réussies), bien que tout n’ait pas été réussi avec seulement 41 ballons touchés et très peu de progression vers le but; ce qui était pourtant attendu de sa part (110 mètres cumulés entre passes et balle au pied, l’un des plus faibles totaux de la rencontre). On peut parallèlement à ces données, cibler la position du numéro 8 stéphanois, pas toujours des plus claires sur attaques placées avec un positionnement plus haut et hésitant lorsque Ryad Boudebouz ou Wahbi Khazri décrochaient pour enclencher la première passe. Au rang des réussites, Sada Thioub a lui apporté tout ce que l’on attend d’un piston. Avec un centre décisif pour Camara et 7 progressions, il a été un poumon et l’un des principaux artisans de la victoire stéphanois au prix de nombreux efforts qui ont du être appréciés par les supporters. Évidemment, sur un plan global, l’efficacité offensive (2 buts sur 3 tirs cadrés en 9 tentatives) fait plaisir à voir. L’ASSE n’avait plus enchaîné deux matchs consécutifs avec deux buts inscrits ou plus depuis le déplacement au Parc des Princes (défaite 3-2 le 18 avril dernier) qui avait suivi la victoire 4-1 face à Bordeaux une semaine plus tôt. Encourageant !

Des éléments à corriger

On espère ne pas à avoir le répéter chaque semaine, mais les Verts ont de nouveau concédé l’ouverture du score sur cette rencontre, la 19e fois en 24 journées. Si ce chiffre est estompé notamment par un money time glorieux (7 points pris dans le dernier quart d’heure), c’est un mal récurrent qui doit être corrigé pour ne pas finir par se faire piéger dans cette lutte pour le maintien. C’est aussi le 6e match de la saison ou l’ASSE concède un but suite à un coup de pied arrêté. Si la statistique n’est pas alarmante, la manière dont le but est concédé (dégagement en corner évitable puis manque de concentration dans le duel aérien face à Houtondji) montre que les stéphanois ont encore du pain sur la planche défensivement à l’image d’un Eliaquim Mangala décevant dont l’expérience aurait du servir face à des conditions météorologiques difficiles dues au vent, le défenseur central n’a d’ailleurs fait aucun tacle dans cette rencontre. Dernier point à modifier côté stéphanois, c’est l’animation offensive sur attaqué placée. Les buts de l’ASSE sont encore venus d’une transition offensive et d’un coup de pied arrêté. Bien sûr, il faut continuer à jouer sur ces points forts, mais la pauvreté offensive (0.5 xG dans le match) aurait bien plus coûter plus cher que de simples sueurs froides ce dimanche. La possibilité de voir évoluer Adil Aouchiche d’entrée au milieu de terrain doit être étudié. Recrue star à son arrivée, il est aujourd’hui le joueur stéphanois qui a provoqué le plus de but par une passe dans le jeu (4).

En conclusion, l’AS Saint-Étienne peut se satisfaire de ce résultat positif et de son efficacité offensive. Avec un peu plus de dangerosité sur les attaques placées et un peu plus de vigilance défensive, nul doute que les Verts sont sur la bonne voie pour rester dans l’élite du football français. Confirmation attendue ce dimanche face à Strasbourg, conclusions dans la prochaine analyse la semaine prochaine.

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :