Actualité

Boudebouz livre les clés du renouveau de l’ASSE !

Après plusieurs mois au « placard », Ryad Boudebouz a retrouvé une place importante à l’ASSE depuis fin septembre 2021 et fait désormais partie des cadres de l’équipe. Interviewé récemment par Gaëtan Barralon pour RMC Sport, le milieu de 32 ans s’est exprimé sur le renouveau stéphanois et a donné les clés de celui-ci, mettant notamment en avant l’apport de Pascal Dupraz. Extraits.

Le travail avant tout

« On ne va pas avoir de la malchance toute la saison. On fait en sorte que les choses se tournent. On s’est réfugiés dans le travail, dans les choses concrètes du foot, on a laissé tout ce qui pouvait se dire à côté. On s’est réfugiés dans ce qui était le plus important pour nous, ce qui pouvait nous aider pour nous en sortir, et on voit que c’est le bon chemin à avoir. »

Des petits détails corrigés

« Si tu regardes par rapport à la phase aller, tu perds des matchs souvent sur des petits détails. Quand on dit qu’on travaille, c’est justement sur ces petits détails, c’est pas forcément être plus acharnés, c’est être plus concentrés à des moments très importants du match. »

Des recrues qui amènent une concurrence saine

« Il y a aussi l’apport des recrues, qui font du bien, qui arrivent avec beaucoup de fraîcheur et de qualité. Ce qui met directement de la concurrence dans le groupe et ce qui permet à tout le monde de progresser. Quand tu sens ta place menacée sur le terrain, tu fais plus. »

Dupraz et Hamid ont changé les choses

« Tu as aussi l’arrivée du staff, du coach et de Baptiste (ndlr : Hamid, préparateur physique venu avec Dupraz), qui amènent autre chose. Le groupe est très réceptif au discours du coach. Il faut dire une chose : de tout ce que j’ai pu vivre dans ce métier avec les coachs, je pense que c’est le coach le plus transparent qu’il y a entre le groupe et les journalistes. Ce qu’il nous dit, il vous le dit. Il ne se cache pas, il assume les responsabilités. C’est bien de se sentir protéger par son coach. À nous aussi, il nous dit qu’il nous admire. Tu sais qu’il t’aime, en dehors du métier qu’on fait. Il y a beaucoup de médias, de réseaux sociaux, qui se permettent de dire des choses sur les joueurs. Mais lui est là, il te protège de tout ça. « Oublie ça, moi je suis là, on sait le métier qu’on fait qui est difficile. Je vous aime, je veux qu’on fasse comme ça ». Et le message est très bien passé, il y a les résultats positifs. Dans les moments difficiles dans les matchs, tu penses à son discours, à tout ce qu’il te dit en dehors et t’as envie de faire plus. »

Les footballeurs ont un cœur

« Je fais partie de ces joueurs qui ont besoin de se sentir aimés pour être très performants. Ça fait du bien. Avec tout ce qu’il passe dans le monde du football, les gens ont tendance à oublier que les joueurs ont un cœur et qu’ils ont besoin de ça. « Les gens galèrent, vous gagnez bien votre vie »… Oui, mais il n’y pas que ça. On est chacun éprouvés à notre façon, on est des footballeurs, on a des périodes difficiles aussi. On a besoin de se sentir en confort et d’être aimés pour être performants. 80% (des joueurs) dans un groupe ont besoin de ça. Et aujourd’hui, certains coachs l’oublient et ne veulent que la performance et l’esprit travail. Ça peut faire défaut dans un groupe. Lui (ndlr : Dupraz), c’est ce qu’il nous amène. Aujourd’hui, ça marche. Et sincèrement, j’espère qu’on va le faire, qu’on va se maintenir pour le club, pour tous ces gens qui viennent au stade, pour ce coach qui nous donne l’amour, et pour les salariés du club. Ça ferait mal… À cause de nous, beaucoup de gens vont perdre leur travail si on ne se maintient pas. Et je ne veux pas faire partie de ça ! »

Le maintien entre les mains

« Il nous manque 5 à 6 victoires pour se maintenir. Ce qui est totalement faisable. On a un match, entre guillemets, bonus à Paris, parce que c’est le PSG. Et après, tu as des confrontations directes qu’il va falloir gagner, des matchs à l’extérieur où on est capables de faire le travail. Quand on avait que 12 points, on se disait que telle équipe devait perdre… Maintenant, on a remis les compteurs, on est à peu près tous à égalité. C’est ce qu’on va faire qui va faire en sorte que l’équipe se maintienne. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :