Peu inspirés face à Amiens, les Stéphanois restaient sur 4 matchs dans défaite et s’étaient bien replacés dans la course aux play-offs.

Malheureusement, les hommes d’Olivier Dall’Oglio sont retombés dans leurs travers ce samedi après-midi. Au terme d’une prestation sans saveur, les joueurs de l’ASSE ont donc laissé filer 3 points très importants à domicile et retombent donc à la 10ème place de la Ligue 2.

Sur le site officiel du club, Olivier Dall’Oglio est donc revenu sur la triste prestation proposée par ses hommes, non sans cacher sa part de responsabilité : « Le projet était d’enchaîner. Avant de parler de résultats, je voulais rester sur le même état d’esprit qu’à Pau. Ça n’a pas été le cas. C’est en partie de ma faute. J’ai pensé qu’on était capables de reproduire une prestation semblable à celle de ce mardi. Pourtant, la première période a été catastrophique. On a revu les mêmes hésitations que face à Laval. Peu d’efforts, de solutions, de rythme, de décalages… On s’est heurtés à leur mur.« 

Présent sur les antennes de Beinsports, le coach stéphanois a également effectué une piqûre de rappel à ses joueurs, rappelant qu’il n’hésitera pas à faire des choix forts à l’avenir, notamment en s’appuyant sur des joueurs de caractère.

S’étant également arrêté au micro des journalistes, Irvin Cardona a livré son ressenti après la rencontre au micro d’Evect : « C’était compliqué, on est passé à côté et surtout après cette première période très moyenne. C’était mieux en seconde mi-temps, mais on n’était pas beaucoup plus dangereux dans leur camp et dans leur surface. On concède ce but avant la pause qui nous fait mal, on essaye de revenir avec de bonnes intentions, mais ça ne suffit pas. On doit se focaliser sur nous et que sur nous, bosser, pour gagner les matchs. […] L’écart avec Pau ? Des fois dans le football, il y a des matchs où nous sommes bons, des fois nous ne sommes pas bons. Je n’ai pas vraiment d’explications à donner par rapport à ça. Pas d’excuse valable, on doit augmenter notre rigueur et notre mentalité sur des matchs comme ça.« 

Une chose est sûre Messieurs, il va falloir vous bouger !