L’ASSE était opposée ce soir aux Girondins de Bordeaux et s’est inclinée deux buts à un au terme d’un match globalement dominé mais avec trop peu de qualité pour s’imposer. Retour sur cette rencontre.

Hwang ouvre le score

En première période, les Verts ont réalisé une prestation bien trop moyenne pour espérer prendre les devants dans ce match et ont encaissé un but dès la septième minute par l’intermédiaire de Hwang. Un but qui a jeté un froid sur la partie et qui n’a pas forcément entraîné un vent de révolte dans les rangs stéphanois. Yvan Neyou et Wahbi Khazri ont chacun trouvé le cadre à une reprise (sur 5 frappes tentées) mais Costil s’est montré solide sur sa ligne. Romain Hamouma aurait pu bénéficier d’un penalty à la dix-septième minute mais l’arbitre en a décidé autrement et n’a même pas regardé la VAR. Bien trop léger malheureusement pour revenir au score dans un match pourtant décisif. Le manque d’application technique et de liant offensif fut toujours aussi criant, même si l’équipe s’est procuré quelques situations intéressantes.

Khazri égalise, Hwang frappe encore

En deuxième, le scénario n’a pas tellement été différent mais les débats ont été compliqués par une pluie battante qui a inondé le terrain. Les Verts ont eu des occasions (7 tirs tentés, 3 cadrés), se sont parfois montrés maladroits mais ont réussi cette fois à inscrire un but. Wahbi Khazri a marqué sur un exploit personnel à la soixante-treizième minute mais les bordelais ont rapidement repris l’avantage, une nouvelle fois par Hwang suite à une erreur de relance de la tête de Moukoudi (80ème). Il n’y aura pas eu assez de folie par la suite pour égaliser ou encore prendre l’avantage, chose utopique ces derniers temps. Au final, Bordeaux l’emporte 2-1 et prend deux points d’avance sur l’ASSE au classement. Dix-neuvième, les hommes de Claude Puel se déplaceront à Monaco mercredi et devront réaliser un exploit pour sortir un peu la tête de l’eau.