Après avoir rapidement ouvert le score grâce à Charbonnier, les Stéphanois ont décidé d’arrêter de jouer. Peu mis en danger en première mi-temps, ils ont perdu le fil petit à petit sans aucune espèce de révolte. Green a effectué un bon arrêt qui a permis de repousser l’échéance, mais les Palois ont ouvert leur compteur sur un penalty généreusement offert par un arbitre aux abois. Quelques minutes plus tard, les Palois doubleront le score sur une superbe volée. Les changements effectués par Batlles ont tous été de mauvais choix, mais l’absence de rage, notamment du pseudo-capitaine vert, est la raison principale de cette déroute. Les joueurs et le staff ont définitivement montré qu’ils n’avaient ni le niveau ni l’envie de finir aux deux premières places. Il va falloir continuer à regarder cet horrible championnat qu’est la Ligue 2.