L’hiver dernier, alors que l’ASSE venait d’enchaîner 5 défaites consécutives, celle-ci prenait la décision de limoger Laurent Batlles en raison de l’accumulation de mauvais résultats.

Le banc de l’ASSE étant libre pendant plusieurs semaines, quelques noms avaient alors fait leur apparition, dont l’un d’un ancien Stéphanois en la personne de Thierry Laurey.

Interrogé par le site Poteaux-Carrés, l’ancien entraîneur de Strasbourg avoue ne pas avoir été contacté par la direction stéphanoise, affirmant avoir été victime d’un règlement de compte : « J’ai lu ça mais c’est des conneries. J’en profite pour remettre l’église au milieu du village. Je n’ai jamais été contacté par Saint-Etienne car une personne au club a fait barrage. Et ce n’était pas le président ou un dirigeant. C’était quelqu’un qui est dans l’ombre, qui, lorsque j’ai travaillé à Saint-Etienne comme recruteur, en a pris ombrage car il voulait le poste. C’est un petit règlement de comptes. Dans le milieu du football, c’est classique. J’ai lu que j’étais le choix numéro un, que Roland Romeyer me voulait mais je n’ai reçu aucune proposition de qui que ce soit. Mon agent n’en a pas reçu non plus pour une raison simple : je n’ai pas d’agent ! (rires)« .