L’ASSE était opposée ce soir au Stade Brestois pour le compte de la 16ème journée de Ligue 1 et se devait de faire un bon résultat pour ne pas rester bon dernier. Retour sur cette rencontre.

De la maîtrise mais pas d’allant offensif

En première période, les Verts ont eu la possession du ballon (61% contre 39% pour Brest) mais n’ont pas réussi à se procurer d’occasions nettes (5 frappes/1 cadrée contre 4 frappes/2 cadrées pour Brest). En face, les bretons ont fait passer quelques petits frissons dans la surface stéphanoise et auraient même pu ouvrir le score à la 23ème minute si Stefan Bajic n’avait pas repoussé in-extremis en corner le ballon que Jérémy Le Douaron allait pousser au fond des filets. Wahbi Khazri a quant à lui trouver le cadre sur coup-franc, sans inquiéter Marco Bizot, qui n’a pas eu énormément de travail dans ce premier acte. Pour s’imposer, les hommes de Claude Puel devaient donc afficher un meilleur visage en seconde mi-temps.

Sans envie et occasions, difficile de s’imposer

Malheureusement, ce ne fut pas le cas jusqu’aux entrées un brin dynamisante de Jean-Philippe Krasso (73ème), Yvann Maçon (73ème) Yanis Lhéry (82ème) et Ignacio Ramirez (82ème). De la 45ème minute au dernier quart d’heure, les Verts ont une nouvelle fois eu la domination mais n’ont jamais réussi à faire mal à des brestois qui se sont contentés d’attendre dans leur camp et prendre en contre. Aucun de ceux-ci n’a cependant mis à mal l’équipe de Claude Puel, qui s’est elle-même sabordée peu de temps après l’heure de jeu. En effet, suite à une mauvaise relance de Stefan Bajic sur son jeune coéquipier Lucas Gourna, le milieu défensif de 18 ans a concédé un penalty discutable pour une faute de main. Choix de l’arbitre qui aurait pu être différent s’il avait jugé la poussette de Lucien Agoumé sur le stéphanois comme une faute. Quoi qu’il en soit, Romain Faivre a pris ses responsabilités en transformant cette énorme occasion de prendre les devants. Après cela, l’ASSE n’a pas eu la réaction attendue et ne s’est pas montrée assez entreprenante, si ce n’est dans les dernières minutes grâce aux différents remplacements (trop tardifs !!). Lors d’une action pour une fois pleine d’envie et de fougue offensive arrivée à une très tardive 89ème minute, le jeune Yanis Lhéry a trouvé la barre transversale après avoir bien éliminé Ronaël Pierre-Gabriel. Dans la foulée, Arnaud Nordin a réussi à éviter que le cuir ne sorte en touche, Yvann Maçon a centré pour Mahdi Camara qui a lui aussi vu sa tentative (de la tête cette fois-ci) s’écraser sur la barre avant qu’Ignacio Ramirez envoie une reprise de volée puissante à côté du but. Dommage mais bien trop insuffisant en 94 minutes. Pour remporter un match, il ne suffit pas de réussir à se faire des passes et « maîtriser » son adversaire. Loin d’être suffisant, le contenu de cette rencontre n’est surtout pas acceptable lorsque l’on est dans une telle situation. Après leur match « encourageant » face au stars du PSG, les Verts ne confirment pas et s’inclinent donc face à un concurrent qui commence à ne plus être direct puisqu’il prend désormais 9 points d’avance au classement. L’ASSE est 20ème avec 12 points et aura fort à faire ce week-end pour s’imposer face à Rennes, une absolue nécessité dans la quête du maintien.

Les stats du match.

Noël approche à grand pas, donc si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 37,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.