Peu utilisé cette saison, particulièrement sous les ordres d’Olivier Dall’Oglio, Maxence Rivera n’aura jamais su s’imposer sous les couleurs de son club formateur. Prêté la saison dernière du côté du Puy, le jeune ailier formé au club était revenu déterminé pour se faire une place sous le maillot vert.

Parti du côté de Dunkerque au début de ce mercato, le jeune ailier formé au club est revenu sur son départ vers le club du nord de la France dans les colonnes du Progrès, mais aussi sur ce qu’il retiendra de son aventure stéphanoise.

« Dunkerque était venu me voir sur quelques matchs à Saint-Etienne. J’avais d’autres propositions, mais eux me voulaient vraiment. Quand un club t’appelle à plusieurs reprises pour te dire qu’il te veut, cela veut dire qu’il est vraiment intéressé. Je suis convaincu que c’est le meilleur projet pour ma carrière. J’ai échangé avec le directeur sportif et le coordinateur sportif qui se sont fait le relais des propos du coach. Cela fait du bien et je me dis que c’est un nouveau départ. Il faudra faire le taf là-bas. […]

J’ai reçu une superbe formation. Je suis arrivé à Saint-Etienne en U14. Je n’ai pas de regrets, même si je n’ai pas beaucoup joué durant mes années en pro. Je n’ai eu que des bons coachs durant toute ma formation, je n’en garde que des bons souvenirs. Jamais je ne cracherai sur ce club. J’ai pris connaissance des contacts entre Dunkerque et mes agents 2 mois avant la fin de la saison. Je vais là-bas pour gratter un maximum de temps de jeu. Le projet, c’est de jouer dans l’entrejeu, plus en 8 ou en 10. En regardant mes matchs, ils ont vu que j’aimais bien rentrer dans l’axe.«