crédit photo : asse.fr

Heureux de pouvoir enfin retrouver du foot dans notre pays pour une compétition officielle avec la finale de Coupe de France, ma joie a vite été gâchée, non pas par la défaite de mon club, mais bien pour tout ce qui a entouré le carton rouge de Loïc Perrin et plus globalement le match.

Menaces et insultes

En effet, des « supporters » parisiens en pagaille se sont permis de venir menacer et insulter totalement gratuitement notre emblématique capitaine suite à son geste malheureux. Pire que ça, l’éventuelle blessure de la pseudo star parisienne a complètement éclipsé la performance des Verts aux yeux de ceux qui sont censés être objectifs et impartiaux, les « grands » médias et journalistes sportifs français.

Pas touche au PSG et ses stars

Le PSG est donc devenu aux yeux de ceux-ci, ceux qui détiennent le monopole de l’information sportive en France, une sorte d’équipe nationale qu’il faudrait à tout prix protéger. Il semble désormais interdit de mettre de l’intensité et de la bonne agressivité face aux parisiens sous peine de se faire lyncher en place publique. Loïc Perrin a notamment dû le remarquer puisqu’il est victime depuis vendredi soir d’une vague de méchanceté sur les réseaux sociaux et a même été pris pour cible par certaines personnes grassement payés et qualifiés de spécialistes de notre championnat et du foot en France. Pour information, cela fait plus de 15 ans que le numéro 24 stéphanois évolue dans l’hexagone et ça n’était là que son deuxième carton rouge reçu. Un véritable boucher dangereux pour tout ces adversaires donc !!!

De plus, ce tacle mal maîtrisé n’aurait certainement pas eu le même écho si celui-ci avait au contraire était sur Jean-Philippe Krasso ou même Charles Abi. N’oublions pas que le football est avant tout un sport de contact, chose qui visiblement ne correspond pas aux idées footballistiques du PSG. Il faudrait alors ne pas les bousculer et éviter tout contact pour ne pas blesser leurs « grands » joueurs, et ça n’est pas la première fois que cela arrive. À chaque confrontation face à une équipe française qui va au combat pour lutter contre eux, les parisiens se plaignent à tout va avec une certaine prétention insupportable.

Des parisiens sur les nerfs

L’image de l’équipe stéphanoise renvoyée par différents médias a elle aussi été insoutenable, comme si nos joueurs venaient de commettre un crime contre l’humanité en rentrant un peu dans les vedettes parisiennes. Mais où va-t-on ? Comment est-ce possible de reprocher à une équipe d’aller au combat pour remporter une finale de coupe nationale ? Objectivement parlant, je n’ai jamais senti une once de méchanceté dans le jeu de mon équipe, au contraire du PSG dont les joueurs sont sur les nerfs à chaque contact et prêt à en découdre dès qu’un geste ne leur convient pas (ndlr : à l’image de Marquinhos sprintant vers Perrin suite au tacle sur Mbappé). Défendre ses coéquipiers c’est une chose mais créer des conflits à la moindre occasion, c’est tout sauf sportif et c’est malheureusement devenu une habitude chez les parisiens.

Outre la défaite, cette finale m’aura donc marqué par son côté totalement ridicule dû à la gestion catastrophique de l’information des principaux médias et journalistes sportifs en France. Concernant les supporters, il faut faire avec la bêtise et cela peut se gérer plus facilement même si certains devraient avoir du mal à se regarder dans un miroir. Sur ce, nous envoyons tout notre soutien à notre capitaine et espérons qu’il réussira à passer aux dessus du flot incessant de mauvaises ondes qui gravitent autour de lui depuis vendredi soir. On t’aime Loïc.