L’ASSE était opposée à Montpellier en ce début de dimanche après-midi pour le compte de la cinquième journée de Ligue 1 et s’est logiquement inclinée deux buts à zéro grâce à Mavididi et Germain. Retour sur cette désillusion.

Des occasions mais trop d’imprécision

En première période, les Verts ont réussi à se procurer de belles situations offensives mais ont manqué de précision dans le dernier geste. Sur dix tirs tentés, un seul a trouvé le cadre, celui de Romain Hamouma à la 30ème minute mais Dimitry Bertaud a bien repoussé en corner sa jolie frappe enroulée à l’entrée de la surface. Deux minutes après cette occasion stéphanoise, Téji Savanier a trouvé Stephy Mavididi de l’extérieur du pied dans l’angle droit de la surface et l’attaquant anglais de 23 ans a ouvert le score d’une frappe du plat du pied sur la deuxième tentative cadrée de son équipe lors de ce premier acte (sur un total de six tirs). Pas vraiment mérité mais pas non plus illogique puisque les montpelliérains sont tout de même parvenus à mettre à mal la défense de l’ASSE à quelques reprises. Les hommes de Claude Puel auraient pu égaliser mais ont une nouvelle fois pêché à la finition, notamment par l’intermédiaire de Denis Bouanga malgré une activité intéressante. Un mal bien trop récurent qu’Ignacio Ramirez est venu essayer de gommer dans le Forez.

L’entrée de Ramirez seule petite lueur d’espoir

L’attaquant uruguayen aura eu sa chance en seconde mi-temps, pendant 35 minutes, mais n’aura jamais été mis dans les bonnes conditions pour permettre aux Verts de revenir au score. Il s’est battu, a failli se procurer deux belles occasions, tout seul comme un grand, mais a été repris au dernier moment par des défenseurs adverses. De bonne augure pour la suite tout de même. D’un point de vue global, l’équipe a été tout simplement catastrophique. Il n’y a pas eu un semblant de bonne chose durant cette deuxième période, nos stéphanois se sont fait manger par un MHSC entreprenant. Comme en première, ils n’ont trouvé le cadre qu’à une seule reprise (4 tirs tentés), sur un coup-franc direct d’Yvan Neyou à la 92ème, mais n’ont cette fois-ci pas été aussi dangereux dans le camp adverse. La prestation aura donc été assez désastreuse et inquiétante durant ses quarante-cinq dernières minutes, même s’il est important de noter que l’entrée de Bryan Nokoue à la place d’Yvann Maçon à la mi-temps a semble-t-il un peu déstabilisé la défense des Verts. Un détail parmi tant d’autres finalement au vu du manque abyssal de qualité collective durant cette deuxième période. Avec cette défaite, l’équipe se classe 17ème et pourrait même pointer à la dernière suivant les autres résultats de cette journée (ndlr : si Troyes, Bordeaux et Brest gagnent). Le match de samedi prochain face à Bordeaux s’annonce déjà décisif en ce début de saison.