L’ASSE n’a pas réussi un mercato estival flamboyant dans le sens des arrivées, notamment à cause d’un budget visiblement serré. Néanmoins, le club continue de prospecter à droite à gauche pour les prochaines périodes de transfert et se pencherait sur le championnat suisse.

Une piste intéressante et accessible ?

En effet, d’après les informations du 10 Sport, des recruteurs stéphanois étaient présents dans les tribunes des matchs Zurich-Lugano et Servette-Bâle fin septembre et ont particulièrement observé deux joueurs. Le premier se nomme Tosin Aiyegun et est un joueur offensif assez polyvalent (milieu droit ou gauche, ailier, avant-centre). Âgé de 22 ans, ce nigérian a été acheté 450.000 euros par le FC Zurich il y a un an à Ventspils (Lettonie), club où il avait inscrit 35 buts et délivré 20 passes décisives en 89 rencontres. En Suisse, il a également fait plutôt bonne impression jusqu’à présent puisqu’il a marqué 8 buts et offert 2 passes décisives en 17 titularisations. Estimé à 1,5 million d’euros par Transfermarkt, il possède encore trois années de contrat chez le club qui a remporté douze fois le championnat helvète. Une piste qui pourrait donc s’avérer intéressante.

Une piste à oublier ?

L’autre joueur ne nous est pas inconnu car son nom a déjà été évoqué du côté de l’ASSE lors de certains mercato précédents. Celui-ci s’appelle Arthur Cabral, buteur de 22 ans appartenant au FC Bâle depuis cet été. Prêté par Palmeiras en 2019/2020, il a été acheté 4,4 millions d’euros début juillet et ne déçoit pas avec l’équipe bâloise. Cette saison, il en est à 5 buts et une passe décisive en 6 matchs tandis qu’il avait réussi à inscrire 18 buts et délivrer 6 passes décisives la saison dernière en 39 matchs (29 titularisations). Il semble par ailleurs être beaucoup moins accessible qu’Aiyegun puisque sa valeur est estimé à 6 millions d’euros par Transfermarkt. Sous contrat lui aussi jusqu’en 2023, il devrait valoir aux alentours de 10/15 millions d’euros l’été prochain s’il continue sur sa lancée. L’ASSE ne fera donc probablement que le suivre et ne pourra pas s’aligner pour le faire venir, à moins que le club décide enfin d’investir une somme considérable sur un joueur.