Au bout d’un match assez calamiteux, les Stéphanois se sont imposés sur le fil à Troyes. Si la manière était loin d’être là, il faut reconnaître que ces 3 victoires d’affilée font un bien fou au niveau du classement. Les Verts se retrouvent au pied des barrages avec un match en moins. Il est donc difficile de noter les joueurs sur cette rencontre, mais l’équipe du Talk Show Stéphanois a tout de même tenté cet exercice périlleux.

Larsonneur (7) : Il a encore une fois été impérial sur sa ligne. Ses nombreux arrêts en première mi-temps ont sauvé l’ASSE.

Pétrot (5) : Moins en vue que d’habitude, il est même sorti quelques minutes après avoir reçu son carton jaune. On sent tout de même qu’il est beaucoup moins fort en latéral qu’en défenseur central.

Briançon (5) : Dans un style peu conventionnel, il est parvenu à empêcher certaines occasions troyennes de se transformer en but. Il doit cependant rester vigilant face à certaines interventions qui pourraient être sanctionnées par l’arbitre.

Batubinsuka (5) : Solide comme à son habitude depuis 3 rencontres, il rassure malgré certaines interventions risquées.

Appiah (5) : En retard sur une action troyenne qui aurait pu finir en but, il a tout de même fait un match correct.

Fomba (4) : Son dilettantisme le rend toujours aussi difficile à regarder, il n’a pas apporté grand-chose et est sorti rapidement en seconde période.

Bouchouarri (5) : L’international marocain a été moins en vue qu’à son habitude. Il a tout de même été le seul à essayer de casser les lignes au milieu de terrain.

Tardieu (4) : L’ancien Troyen a été bien contrôlé par ses ex-coéquipiers et n’a pas pu dynamiser le milieu de terrain stéphanois comme à son habitude. On l’a senti un ton en dessous physiquement en fin de match.

Cafaro (5) : Son match est sauvé par son centre qui amène le but de Moueffek. Auparavant, il n’avait pas réussi grand-chose. Il a du mal à retrouver son bon niveau de jeu de fin de saison dernière.

Diarra (4) : Il a pas mal provoqué sur son côté tout au long du match. Mais sa faiblesse technique sur les derniers gestes, que ce soit les passes ou les tirs, l’empêche d’être décisif.

Sissoko (4) : Peu en vue, il n’a pas apporté grand-chose que ce soit quand il était seul en pointe en première mi-temps ou même quand il était accompagné de Charbonnier en deuxième période.

À part l’entrée de Moueffek, qui a marqué le but décisif d’une belle tête, les autres remplacements n’ont pas apporté grand-chose. Bentayg a tout de même pu effectuer quelques belles montées sur son côté après avoir remplacé Léo Pétrot. Charbonnier a lui été encore une fois inquiétant. On espère qu’il reviendra à son niveau car il est indispensable pour viser une montée.