Le week-end de L’Etrat : Les U19 coulent à Nîmes, les U17 perdent deux points à domicile

Ce week-end, la réserve de l’ASSE n’avait pas de match et a donc pu souffler un peu après ses trois premières rencontres (ndlr : deux victoires, une défaite). De leurs côtés, les U17 et U19 étaient bel et bien sur les pelouses mais ont affiché un visage assez pâle.

Les U17 en difficulté

En effet, les U17 se sont neutralisés avec le Gazélec Ajaccio, un partout, grâce à un but de Béni Seda Mfukumoko à vingt minutes de la fin. Pour leur premier match à domicile de la saison, les jeunes de Patrick Moreau perdent deux points précieux et se retrouvent actuellement dixième de leur poule (ndlr : sur quinze équipes). L’entraîneur stéphanois n’a d’ailleurs pas caché sa déception après la rencontre : « On a trop souvent été mis en difficulté dans la rencontre. Offensivement on a manqué de présence mais aussi d’efficacité. On aurait pu gagner ce match comme on aurait très bien pu le perdre.« . Une réaction est donc attendue samedi prochain face au Racing Football Club de Toulon à 17h.

Dix premières minutes cauchemardesques pour les U19

Nos U19 ont quant à eux pris le bouillon à Nîmes en s’inclinant trois buts à zéro. Ils sont totalement passés à côté de leur début de match et ont encaissé les trois buts en moins de dix minutes. Même s’ils ont tenté de revenir, c’était bien trop compliqué, surtout quand les poteaux s’y mettent (ndlr : touchés deux fois) et que l’équipe termine la rencontre en infériorité numérique (ndlr : expulsion de Bakayoko). L’entraîneur des jeunes verts, Jean-Luc Dogon, s’est montré assez agacé par le visage de son équipe mais a tout de même admis avoir également sa part de responsabilité dans cette défaite : « On est passés à côté des dix premières minutes et ça nous a coûté très cher. On a retrouvé un semblant de jeu par la suite, on a eu quelques situations dont deux poteaux, mais avec trois buts de retard dès la huitième minute ça devient très compliqué d’aller chercher quelque chose. On a quand même vu du positif  mais le système à trois derrière n’a pas du tout fonctionné et j’en prend la responsabilité. Néanmoins ça n’explique pas toutes les largesses défensives des premières minutes. On était absents au marquage et sur chaque offensive adverse, il y a eu but. On va continuer à bosser, être plus rigoureux. En formation on apprend et là ils ont appris que lorsque tu en prends trois en début de match c’est compliqué derrière.« . Prochain rendez-vous ce samedi à 17h face à Cannes à L’Etrat.

ARTICLES SIMILAIRES

JEU CONCOURS : Participez et tentez de gagner le maillot d’Adil Aouchiche

Amis stéphanois bonjour à tous, Comme vous pouvez le constater, voici notre deuxième jeu concours avec cette fois-ci un seul et unique lot à gagner,...

Review : ASSE 3-0 OL, une victoire à Geoffroy-Guichard 20 ans après

En cette semaine précédant le derby face à l’Olympique Lyonnais, chaque jour nous vous présentons un match qui a fait la légende de cette...

Beric revient sur son entente avec Puel et son but à la dernière minute dans le derby !

Semaine de derby oblige, nos confrères de Poteaux Carrés ont sorti aujourd'hui une interview d'un joueur qui a marqué l'histoire récente du derby, un...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

CLASSEMENT

DERNIERES MINUTES

COMMENTAIRES

NEWSLETTER

- Advertisement -