De retour en Ligue 1 au terme d’une saison éprouvante en Ligue 2, aussi bien pour les joueurs que pour les supporters, l’ASSE le doit à l’arrivée d’Olivier Dall’Oglio l’hiver dernier, mais aussi à tout le staff qui l’entoure, celui-ci ayant effectué un véritable travail de fond pour aider les Verts à retrouver les terrains de Ligue 1.

Parmi ces hommes, il est notamment possible de retrouver Benjamin Guy, préparateur physique de l’ASSE. Arrivé en même temps que Laurent Batlles, Benjamin Guy avait déjà collaboré avec ODO lors de ses passages à Dijon, Brest ou encore Montpellier.

Dans les colonnes de l’Equipe, le préparateur stéphanois est revenu sur les coulisses de son arrivée, mais aussi sur le rôle joué par l’actuel entraîneur de l’ASSE.

« C’est de plus en plus rare les prépas qui restent toute leur carrière dans un club. Après avoir fait 20 ans à Dijon, j’ai rejoint Brest, Montpellier et Sainté. Ça bouge plus car les coaches changent de club et car il y a des sollicitations. Quand ça s’est terminé à Dijon en janvier 2019) avec Olivier Dall’Oglio, j’étais sur une voie de garage car Antoine Kombouaré est arrivé avec son staff. Du coup, j’ai rebasculé chez les jeunes. Quand j’ai eu des demandes à la fin de la saison, Olivier m’a dit : “Attends, on va peut-être bouger.” Il a rejoint Brest qui montait en L1, ça m’intéressait, je l’ai suivi. Puis on a été débauchés par Montpellier en 2021. Quand ça s’est fini pour lui et son adjoint, j’ai signé de suite à l’ASSE. Je n’ai pas temporisé, car Olivier m’avait prévenu qu’il n’aurait rien de suite. Il m’a dit : “Ça ne se refuse pas, fonce !” Et on s’est retrouvés un an plus tard à Saint-Étienne.«