Jean-Michel Larqué est revenu sur la probable vente de l’ASSE au micro de RMC. La légende des Verts de 76 considère que la vente de l’AS Saint-Étienne était inévitable pour deux raisons principales : l’absence prolongée de Bernard Caïazzo, qui n’avait pas visité le club depuis quatre ans, et l’épuisement de Roland Romeyer, qui devait gérer seul le club. Cette situation déséquilibrée n’était plus tenable, nécessitant une nouvelle direction.

Finalement, pour Larqué, un acheteur sérieux a été trouvé, ce qui est crucial pour la stabilité financière du club, surtout en cas de non-remontée en première division, ce qui aurait creusé un déficit financier important.Quant à l’avenir de l’ASSE, il reste prudent. Il évoque l’exemple des Girondins de Bordeaux, où la vente n’a pas conduit à une amélioration attendue.

Enfin, Larqué critique les 20 ans de présidence de Romeyer et Caïazzo comme étant chaotiques, avec plus de problèmes que de solutions. Malgré quelques réussites sous la direction de Christophe Galtier, la période a été marquée par des difficultés financières et une descente aux enfers, rendant la situation actuelle du club en Ligue 2 difficile à gérer.