Interviewé cette semaine dans La République des Pyrénées, Jean-Michel Larqué a expliqué qu’il devrait assister à la rencontre entre le FC Pau et l’ASSE lundi soir. L’emblématique capitaine des Verts de la grande époque a également commenté la situation des deux clubs, et notamment de celui dont il a défendu les couleurs pendant douze ans. Extraits.

Présent lundi

« Je serai a priori lundi soir au Nouste Camp, j’ai sollicité Bernard Laporte-Fray et Joël Lopez  (ndlr : Président et vice-président du club palois) pour avoir un billet parce que mon véritable ami de l’AS Saint-Étienne Roland Romeyer a pris beaucoup de retrait. Aujourd’hui, je n’ai plus trop de contacts avec la direction de Saint-Étienne. C’est donc le Pau FC qui m’invitera avec mon épouse à assister à cette rencontre. Je pense que je serai là et je tiens à être là. »

Un club à l’abandon

« On ne s’attendait pas à ce que l’ASSE soit reléguée jusqu’au dernier moment lors de ce dernier match contre Auxerre en barrage. C’est une grosse désillusion pour quelqu’un qui a participé à l’épopée des Verts, qui a fait la renommée de ce club. Mais ce sont les choses de la vie, les choses du football. Quand on se moque du football, le football vous le rappelle. L’ASSE a été un peu à l’abandon ces dernières années. Vous savez pourquoi… J’ai dit en préambule que j’avais un co-président qui est mon ami, qui avait les mains dans le cambouis. Il se trouve qu’il y en a un autre qui était les deux pieds sur le frein et qui depuis deux ans et demi voire trois ans n’a pas mis les pieds à l’ASSE. C’est un club qui n’est pas dirigé, un club à l’abandon en subit les conséquences. En ce début de saison, le Pau FC et l’ASSE sont sur un pied d’égalité, en grandes difficultés. »

Pas besoin de descente pour se réveiller

« Je ne crois pas du tout à la théorie selon laquelle il fallait passer par la relégation pour que l’ASSE se réveille. Ce sont d’éternels optimistes qui pensent que parce qu’on a le maillot vert, parce qu’on a été une dizaine de fois champions de France puisqu’on a sur l’écusson une étoile qui rappelle les dix titres de ce club… On sait quand on descend, on ne sait pas quand on remonte. Dès le début de saison, avec en plus trois points de pénalités, les choses sont très compliquées. La descente en Ligue 2, ce n’est pas un mal pour un bien. C’est une catastrophe, c’est un cataclysme. En tout cas, c’est ainsi que je le ressens. Je ne crois pas que ça puisse être pris de façon positive. »

Une situation qui tend à s’améliorer

« Je pense que la situation va s’améliorer. Autant le mercato hivernal lorsque l’ASSE était en Ligue 1 a été déficient, autant le début du mercato estival a été également déficient, j’ai l’impression que grâce à quelques rentrées de subsides, notamment sur le transfert de Fofana, les choses sont en train de s’arranger, l’effectif est en train de s’améliorer en quantité et surtout en qualité. Ils n’ont pas assaini les comptes, les comptes étaient déjà bons. Ils ont perdu simplement une grosse partie des droits télévisés. »

Des problèmes non-résolus à la succession

« Aujourd’hui, l’ASSE n’a rien résolu de ses problèmes. Rien ! Et notamment la direction à deux têtes. Même si Roland Romeyer a laissé les rênes du club à Monsieur Soucasse, les patrons ce sont et Romeyer, et Caïazzo. De ce côté-là, rien n’a été réglé. Je pense qu’il y a un pacte qui empêche une vente d’une partie des actions. En tout cas, le dernier texto que j’ai reçu de Roland Romeyer me dit : « Je suis fatigué, je suis au bout, j’aimerais trouver un successeur. » Un successeur pour ses parts, or aujourd’hui Roland Romeyer n’a plus d’action au club, et ses parts représentent 25% par rapport au 50% de Bernard Caïazzo. Rien, rien, rien n’est réglé ! Ces problèmes-là ont pourri les dernières saisons de l’ASSE au point d’avoir une répercussion sur le terrain et de voir aujourd’hui les Verts en Ligue 2. »

Un match de Coupe de France pour Pau ?

« Lundi, c’est déjà le match de la peur entre les deux derniers du championnat. Mais j’ai quand même le sentiment que l’effectif de Saint-Étienne avec les dernières recrues est un petit peu plus solide. Les Stéphanois ne sont plus derniers, ils ont laissé cette place de lanterne rouge aux Palois justement. Le dernier résultat du Pau FC est plutôt encourageant mais celui de l’ASSE l’est aussi. Les deux équipes vont se présenter dans l’esprit de valoriser ce qu’ils ont fait lors de la dernière journée, le nul à l’extérieur contre le leader pour le Pau FC et la victoire à domicile pour l’ASSE. Ce n’est pas un jugement de valeur, mais j’ai l’impression que la dynamique est un petit plus du côté stéphanois que du côté palois. L’effectif est un peu plus solide du côté de l’ASSE. Je pense que les Palois vont faire un match de Coupe de France. Un joli petit match nul 3-3, ça me satisferait, ça voudrait dire que je n’ai pas fait – comme l’aurait dit l’un de mes compères de la télévision – le déplacement pour rien entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Pau. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 41,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.