Présent en conférence de presse après la débâcle face à Dunkerque, Olivier Dall’Oglio est revenu sur la parodie à nouveau proposée par ses joueurs.

Et il faut dire que c’est un coach désabusé qui s’est présenté face aux médias, en témoignent les propos alarmants tenus par l’ancien entraîneur de Montpellier : « Finir dans le ventre mou de la L2 ça n’est pas génial. Ça va emmerder tout le monde, les supporters, nous, même les joueurs, il n’y aura rien d’excitant. On n’est pas là pour ça, on est là pour donner du spectacle et aller chercher quelque chose de palpitant. Là, ça nous échappe et c’est difficile à accepter, c’est sûr. Mais bon, que faire ? Il faut continuer à avancer, bosser encore plus, voir les erreurs qu’on fait. […]

Je savais que le chantier était difficile. Quand on a commencé à Bordeaux, on a énormément de mal, on a beaucoup beaucoup défendu. Là, on vient à Dunkerque, on sait que c’est une équipe en forme, la semaine dernière, c’était Amiens qui était en forme. On a monté le niveau de jeu à un moment donné, mais là il faut quand même qu’on arrive à finaliser nos actions pour marquer des buts. Les occasions elles y sont, les coups francs, les corners… On a énormément de coups de pied arrêtés et on ne concrétise pas, ça m’ennuie. C’est une arme qu’on n’utilise pas en fait.«