La Chronique d’Erick : Quel regard sur le foot amateur ?

À notre époque, avec l’avènement du streaming, de la rediffusion, et de la possibilité de voir du football professionnel jusqu’à en vomir, beaucoup sont les observateurs qui ne regardent que du football professionnel, souvent européen voire seulement un de cinq grands championnats. Évidemment, tout le monde n’a pas envie de regarder de la D4 anglaise ou de la D2 belge. Pourtant ces divisions sont et ont toujours été très importantes pour le développement sportif et culturel des divisions supérieures. Je m’explique. 

Les fondations du football

Le football commence obligatoirement par le niveau amateur. N’importe quel joueur à l’art du football. Le monde amateur est en somme la fondation du football professionnel. Impossible d’imaginer une football professionnel sans tous les bénévoles qui forment les plus jeunes. Impossible également d’imaginer le football brésilien sans cette belle légende urbaine des jeunes qui se forment “dans la rue”. D’ailleurs c’est aussi ce qui rend le football professionnel aussi plaisant : savoir qu’il a été appris de mille façons différentes, dans beaucoup de contextes et parfois même dans un but de survie. 

Le football amateur est certes moins travaillé tactiquement et techniquement que le football professionnel mais il représente d’autant plus la notion de plaisir. Ce sont des gens qui jouent uniquement pour le plaisir, parfois même pas dans l’idée de progresser ou de gagner. Et en toute honnêteté, voir du football amateur permet d’apprécier d’autant plus le spectacle du football professionnel. 

Le football de jeunes en ligne de mire

Les centres de formation sont souvent méconnus du grand public et pourtant, ce dernier se permet souvent de commenter les différentes performances de ces équipes comme s’il s’agissait du monde d’adultes. Ce sont à mon sens deux univers différents. Les jeunes sont encore en apprentissage et il faut leur donner patience et respect, comme c’est le cas pour le football amateur, puisqu’il ne s’agit là que d’apprendre et de jouer au foot. 

Je suis très étonné de voir des commentaires sur telle ou telle réserve d’une équipe professionnelle sous réserve d’un pseudo “devoir de performance”. Certains pensent que les réserves, si elles étaient sérieuses, devraient évoluer en National 2 de manière obligatoire, d’autres pensent que si leurs u19 n’atteignent pas les play-offs, ce sont des saucisses. Il faut voir le prisme de la formation, qui ne demande que de grandir. 

Pour aller plus loin dans le débat, est-ce normal de ne voir que par l’excellence ? Le football, et ses acteurs, ne doivent-ils être considérés uniquement que quand ils sont professionnels ? De la même manière, est-ce sain que de ne voir la formation des jeunes footballeurs que par la réussite ? A-t-on déjà le droit d’exiger de jeunes qui ne nous doivent rien, qu’ils performent ? 

Une nouvelle façon d’observer ?

Quand nous sommes supporter, nous pouvons avoir du mal à rester objectif en ce qui concerne notre club. Et cela concerne tous les domaines toutes les catégories, nous avons tendance à être trop dur ou trop doux (si jamais il y a une échelle le déterminant) pour porter un jugement de supporter et pour se décharger, souvent, des mauvaises émotions que nous transmettent le club. 

C’est à mon sens aussi pour ça qu’il est important de prendre du recul en tant qu’observateur et de se permettre de prendre du recul sur notre propre situation, sur notre propre observation. Aller voir un match du club du coin vous permettra de prendre du recul sur beaucoup de choses, et notamment sur l’exigence qu’on peut avoir du football et de ses acteurs. 

Vers un football positif

Et si nous nous détachions de toutes les émotions négatives qui nous accompagnent. Et si nous nous rappelons que le football est une passion, qui se vit avec le sourire et le bonheur qui vont avec ? Voyez le football amateur comme l’occasion de voir à nouveau du football, ce qui devrait en soi vous remplir de bonheur. 

Remplissez votre esprit du plaisir de jouer au foot, d’en parler. Rappelez vous que le football de jeunes n’est, dans un premier temps, là que pour fournir du plaisir et une activité aux enfants, avant de former de futures stars. Soyez juste avec le football et ses acteurs. 

Laisser un commentaire