Billets d'humeurs News

Joue la comme Puel : Plusieurs buteurs intéressants libres de tout contrat !

Nouvel épisode de notre série « Joue la comme Puel ». Le but, essayez de proposer différentes pistes potentiellement intéressantes pour l’ASSE mais aussi vous faire découvrir certains joueurs pas forcément connus du grand public. Aujourd’hui, place à des buteurs libres de tout contrat, le type de joueur qui ne coûtera rien aux dirigeants stéphanois en transfert et qui pourrait s’avérer être la perle rare tant recherché depuis des années à ce poste. Voici donc plusieurs profils que nous avons sélectionné avec pour chacun quelques informations suivant ce que l’on a pu trouver (certains ont déjà trouvé preneur depuis fin juin mais nous avons quand même décidé de les mettre pour ne pas gâcher le travail de notre scout maison).

L’expérience d’un « ancien » pour renforcer l’attaque des Verts

Stevan Jovetic : L’international monténégrin (61 sélections, 31 buts/13 passes décisives) de l’AS Monaco va fêter ses 32 ans en novembre mais est encore loin d’être cramé pour le haut-niveau. Décisif de partout où il est passé, que ça soit en Italie (147 matchs de Serie A, 41 buts/23 pd), en Angleterre (30 matchs de Premier League, 8 buts/5 pd) ou en Espagne (21 matchs en Liga, 6 buts/4 pd), il reste un attaquant redouté par les défenses adverses. Sa solide expérience joue également en sa faveur et ses qualités techniques pourrait être des atouts importants pour l’attaque des Verts. Toujours intéressant avec Monaco depuis son arrivée en 2017, il a inscrit 21 buts et délivré 5 passes décisives avec le club du Rocher. Seul bémol à l’horizon, il pourrait se montrer gourmand sur le plan salarial puisqu’il touchait 280.000 euros brut mensuel à l’ASM…

Dwight Gayle : Formé à Arsenal, l’attaquant anglais de bientôt 32 ans a été découvert en 2012-2013 après une bonne saison en deuxième division anglaise avec Peterborough United (29 matchs, 13 buts/6 pd). Vendu en 2013 pour plus de 5 millions d’euros à Crystal Palace, il a confirmé son potentiel chez les Eagles (64 matchs de Premier League, 15 buts/1 pd) et a rejoint trois ans plus tard Newcastle pour 12 millions d’euros. Auteur d’une très bonne première saison avec les Magpies en Championship (32 matchs, 23 buts/2 pd), il n’a pas eu la même réussite par la suite en Premier League même s’il a souvent été remplaçant (73 matchs en 3 saisons, 36 titularisations, 11 buts/6 pd). Prêté en 2018-2019 à West Bromwich Albion alors que le club était en D2, il a néanmoins prouvé qu’il n’avait pas perdu le sens du but en inscrivant 23 réalisations et en délivrant 8 passes décisives en 40 matchs de championnat. Un joueur qui pourrait s’avérer intéressant en Ligue 1 et capable de quelques coups d’éclats. (EDIT : Nouveau contrat signé avec Newcastle)

Danny Welbeck : Formé et révélé à Manchester United, l’international anglais (42 sélections, 16 buts/4 pd) n’a jamais réalisé une saison exceptionnelle, que ça soit chez les Red Devils (142 matchs, 29 buts/21 pd) ou à Londres du côté d’Arsenal (126 matchs, 32 buts/15 pd), mais a toujours été considéré comme un bon attaquant en Angleterre, en témoigne son parcours en équipe nationale. Libéré en 2019 par les Gunners après plusieurs saisons bien trop moyennes et minées par les blessures, il a tenté de se relancer à Watford mais n’a malheureusement pour lui pas connu une grande réussite (20 matchs, 9 titularisations, 3 buts/1 pd) et n’a donc pas été conservé. Quelques jours après son départ, il signe à Brighton avec l’espoir d’enfin disputer une bonne saison et parvient à sortir un peu la tête de l’eau en disputant 24 matchs de Premier League (16 titularisations), inscrivant au passage 6 buts et délivrant 3 passes décisives. Suffisant pour être un véritable plus offensif dans l’effectif de Claude Puel ? Possible, le niveau de la Ligue 1 n’étant pas celui de la Premier League. (EDIT : Nouveau contrat signé avec Brighton jusqu’en 2022)

André Ayew : Un vielle connaissance de notre Ligue 1 qui pourrait être très utile à la pointe de l’attaque. L’ancien marseillais sort de deux bonnes saisons en deuxième division anglaise avec Swansea (94 matchs disputés, 35 buts/11 pd) et avait globalement fait bonne impression auparavant en Premier League que ça soit avec les Swans ou West Ham United (89 matchs, 70 titularisations, 21 buts/12 pd). En Ligue 1, son bilan est moins prolifique (182 matchs, 47 buts/19 pd) mais il ne faut pas oublier qu’il jouait la plupart du temps dans le couloir gauche avec l’OM et n’a que très peu de fois été utilisé au poste d’avant-centre. À l’aube de ses 32 ans, l’international ghanéen (82 sélections, 19 buts/7 pd) pourrait avoir envie de retrouver la France et montrer ses qualités de buteur qu’il a façonné Outre-Manche. Son important salaire devrait néanmoins être un frein pour les Verts…

Kévin Gameiro : 34 ans… et toutes ses dents ! Mais aussi et surtout des qualités de buteur qui ne font plus débat depuis déjà de très nombreuses années. Formé à Strasbourg, l’international français (13 sélections, 3 buts) s’est fait un nom en France du côté de Lorient (120 matchs, 56 buts/23 pd) puis du PSG (77 matchs, 23 buts/6 pd) avant de s’envoler pour l’Espagne. Là bas, il y a découvre la Liga avec le FC Séville et réalise trois saisons de haut-vol (145 matchs, 67 buts/17 pd), remportant au passage trois Europa League. Vendu en juillet 2016 pour 32 millions d’euros à l’Atlético Madrid, il continue sur sa lancée en inscrivant 27 buts et délivrant 11 passes décisives en 82 rencontres. Son aventure dans la capitale espagnole ne durera que deux saisons puisque Valence le recrute en août 2018 pour 16 millions d’euros. Depuis, le natif de Senlis est un peu plus à la peine car il n’est pas un titulaire indiscutable mais cela ne l’empêche d’avoir tout de même fait trembler les filets à 24 reprises et délivrer 12 passes décisives en 121 rencontres jouées (5 802 minutes disputées soit l’équivalent de 64 titularisations). Malgré son âge avancé, son salaire pourrait là aussi poser problème mais une chose est sûre, sa venue serait un très bon coup réalisé par les dirigeants stéphanois.

Oumar Niasse : Formé dans son pays natal, le Sénégal, il n’a eu besoin que d’une saison en D1 turc (40 matchs avec Akhisarspor en 2013-2014, 15 buts/7 pd) pour attirer les radars d’un bon club, le Lokomotiv Moscou. En Russie, il continue de se distinguer positivement et se montre décisif à 33 reprises en deux saisons (42 matchs, 33 titularisations, 19 buts/14 pd). Des performances qui poussent Everton à sortir près de 18 millions d’euros en février 2016 pour l’arracher au club russe. Peu en vu lors de ses premiers mois en Angleterre, il est prêté un an plus tard à Hull City pour six mois et y retrouve des couleurs (19 matchs, 13 titularisations, 5 buts/1 pd). De retour chez les Toffees, il dispute sa première saison pleine, en 2017-2018, et réussi à se faire un petit nom en Premier League (22 matchs, 10 titularisations, 8 buts/3 pd). Malheureusement depuis, c’est plutôt le calme plat… Il a été mis au placard à Everton (seulement 10 petits matchs en deux saisons), a vécu un prêt peu concluant à Cardiff (13 matchs de Premier League début 2019, 0 but/0 pd) et n’a pas été prolongé l’été dernier. Sans contrat pendant la majeure partie de la saison dernière, l’international sénégalais de 31 ans (9 sélections, 3 buts) s’était engagé avec Huddersfield le 26 mars jusqu’à la fin de saison mais n’a pu prendre part à aucune rencontre à cause d’une blessure. Sa venue serait évidemment un énorme pari mais s’il est en pleine possession de ses moyens et en confiance, il pourrait s’avérer décisif en Ligue 1.

Mario Balotelli : Pas vraiment besoin de vous présenter la star mondiale qu’est le fantasque attaquant italien de bientôt 31 ans. Passé entre autres par l’Inter Milan, Manchester City, l’AC Milan ou encore Liverpool, il a déjà fait ses preuves en Ligue 1 du côté de Nice (76 matchs, 43 buts/3 pd) et de Marseille (15 matchs, 8 buts) mais a perdu de sa superbe depuis son départ de la cité phocéenne. Joueur de Brescia la saison dernière, il a inscrit 5 buts en 19 matchs de Serie A avant de s’engager début décembre 2020 avec Monza en deuxième division italienne. En 14 rencontres disputées avec le dernier 3ème de Serie B (5 titularisations), il a marqué 6 fois et s’est offert une passe décisive. Comme quoi, l’ancien starlette n’est pas morte et pourrait faire du bien à de nombreux clubs. Reste à voir s’il a encore la tête au football de haut-niveau. Même si le coup de comm’ serait puissant, le résultat sportif peut en laisser certains dubitatifs… (EDIT : Contrat signé avec l’Adana Demirspor jusqu’en juin 2024)

Shinji Okazaki : Et pourquoi pas une vielle connaissance de Jacky Bonnevay en sélection japonaise et de Claude Puel à Leicester ? Cet international japonais de 35 ans (118 sélections, 50 buts/13 pd) a évolué dans des clubs de trois des cinq grands championnats européens (Bundesliga, Premier League, Liga). Révélé en Allemagne (128 matchs de Bundesliga avec Stuttgart et Mayence, 37 buts/8 pd), il a été acheté 11 millions d’euros en 2015 par Leicester et y est resté quatre saisons (137 matchs, 6 475 minutes jouées soit à peu près 70 matchs entiers, 19 buts/8 pd). Durant son passage chez les Foxes, Puel l’a souvent utilisé durant les deux premières saisons mais beaucoup moins lors de sa dernière, la concurrence étant très rude à ce poste au sein du club.

Attention, pépites à 3min45 et 6min45 !!!

Arrivé librement à Huesca en septembre 2019, l’attaquant de poche (1,75m) a été plutôt à l’aise en deuxième division lors de la saison 2019-2020 (37 matchs, 26 titularisations, 12 buts) mais a eu plus de mal dans l’élite espagnole la saison dernière (25 matchs, 13 titularisations, 1 but/1 pd). Son salaire et sa condition physique ne devraient pas poser problèmes, seule sa capacité à être encore performant dans un grand championnat laisse perplexe. Après tout, notre Ligue 1 est considérée comme inférieure à la Premier League et à la Liga donc bon… comme cité plus haut, pourquoi pas ?

Un joueur proche de la maturité avec un talent à confirmer

Almoez Ali : Formé au Qatar et en Belgique (KAS Eupen), cet international qatari de bientôt 25 ans est brièvement passé par le club autrichien de LASK (7 matchs de 2ème division, 1 but/3 pd) et espagnol de Leonesa (10 matchs en 3ème division, 1 but) avant de retrouver le Qatar en juillet 2016. Attaquant polyvalent d’Al-Duhail SC, il sait évoluer sur tous les fronts de l’attaque et réussit à se montrer décisif à peu près tous les deux matchs. En 134 rencontres disputées avec les Chevaliers Rouges, il a marqué à 39 reprises et a délivré 38 passes décisives. Des statistiques qu’il a d’ailleurs confirmé en sélection puisqu’il a inscrit 22 buts en 47 matchs (40 titularisations), délivrant au passage 10 passes décisives.

Mahir Emreli : Cet international azerbaïdjanais de 24 ans (26 sélections, 4 buts/1 pd) cartonne dans son pays depuis maintenant six saisons avec Qarabag. Auteur de 67 buts et 24 passes décisives en 185 rencontres, il fait partie des meilleurs joueurs de son championnat et affiche des progrès de saison en saison. Il possède un palette technique intéressante, sait faire preuve d’intelligence dans ses choix et se montrer rapide malgré un beau gabarit (1m88, 75kg). (EDIT : Signature il y a huit jours au Legia Varsovie et déjà un doublé pour son premier match).

Un jeune au potentiel intéressant

Vyacheslav Grulev : Jeune attaquant de 22 ans formé au Dinamo Moscou et passé par toutes les catégories russes en dessous de la sélection A (48 sélections des U16 aux Espoirs, 14 buts/5 passes décisives), il a découvert la première division dans son pays et avec son club formateur lors de la saison 2017-2018 (52 minutes jouées). Lors des deux saisons suivantes, il a petit à petit été intégré dans l’équipe, jouant 319 minutes en 2018-19 (2 buts en D1) puis 462 minutes en 2019-20 (1 but/1 pd en D1). C’est lors du dernier exercice qu’il a pris de l’épaisseur dans son club puisqu’il a disputé 25 matchs en première division (17 titularisations, 1379 minutes jouées) et a réalisé ses meilleures performances sur le plan comptable (4 buts/2 pd). Plutôt à l’aise techniquement, rapide et possédant une belle frappe de balle, il pourrait devenir un bon attaquant européen dans les années à venir. (EDIT : Nouveau contrat signé avec son club jusqu’en 2023).

Buteur à la 26ème minute et auteur d’un match plein face au Krasnodar de Cabella.

Janni Serra : Buteur ultra décisif chez les jeunes du Borussia Dortmund (64 matchs U17/U19, 40 buts/26 passes décisives), il a été vendu en 2018 pour 300.000 euros à Holstein Kiel, club de deuxième division allemande, et y affiche des statistiques intéressantes. En 92 matchs avec les Cigognes (dont 10 en Coupe d’Allemagne), il a inscrit 35 buts et délivré 13 passes décisives. Affichant des progrès d’année en année, il a réalisé son exercice le plus prolifique la saison dernière en trouvant le chemin des filets à 16 reprises et en délivrant 5 passes décisives en 37 rencontres (29 titularisations). Âgé de 23 ans, l’ancien international espoir allemand (16 sélections, 2 buts/1 pd) possède un gabarit imposant (1,93m, 87 kg) et sait se montrer adroit des deux pieds. Pas forcément très rapide, sa bonne finition et sa grosse frappe de balle sauront peut-être mettre à mal les défenses de Ligue 1. (EDIT : Signature à Arminia Bielefeld jusqu’en juin 2025)

Aleksander Buksa : Seulement 18 ans et déjà de belles qualités affichées au haut-niveau. Joueur du Wisla Cracovie depuis février 2019, il a réalisé deux premières saisons intéressantes en D1 polonaise. En 752 minutes jouées (38 matchs, 4 titularisations), il a marqué à quatre reprises. Passé par toutes les sélections jeunes de la Pologne (18 sélections, 4 buts), il fait partie des grands espoirs de son pays à son poste et pourrait être un très bon pari sur l’avenir. C’est un joueur qui semble différent et avec un talent à part. Pour zéro euro et avec un coût dans la masse salariale assez faible, le coup mérite d’être tenté. (EDIT : Signature au Genoa jusqu’en juin 2026)

Yanis Begraoui :  Formé au FC Etampes et au FCS Brétigny, ce jeune joueur a rejoint Auxerre en 2017 et a petit à petit découvert le haut-niveau en Ligue 2. Depuis avril 2018, il a pris part à 37 rencontres mais n’a disputé que 761 minutes toutes compétitions confondues. Ce n’est que la saison dernière qu’il a eu le plus de temps de jeu (315 minutes jouées, 2 titularisations) et qu’il a enfin ouvert son compteur but en professionnel (2 réalisations en Ligue 2). Considéré comme un des grands espoirs français de sa génération à son poste, ce jeune international (16 sélections dans les différentes équipes jeunes de l’Équipe de France, 7 buts) pourrait se révéler dans les années à venir comme un buteur redoutable. Un coup à tenter !

Egor Golenkov : Né et formé à Samara en Russie, cet ancien international U20 russe (1 sélection) n’a jamais vraiment eu sa chance en première division (137 minutes jouées) mais sort cependant d’un exercice plus que réussie en D2. Champion avec son club du KS Samara, il a inscrit 14 buts et délivré 5 passes décisives en 36 rencontres (14 en tant que titulaire), faisant ainsi de lui l’un des joueurs les plus décisifs de deuxième division à seulement 21 ans. Aujourd’hui âgé de 22, il se retrouve sans club mais devrait avoir quelques offres au de ses statistiques et de ses qualités de finisseur.

(2 commentaires)

  1. Même ses joueurs cités ne signeront jamais à SAINTÉ faut arrêter. Le défenseur Gravillon a préféré Reims que SAINTÉ. Il y a vraiment un gros problème dans ce club. Sa n’attire plus personne? On est entrain de régresser de couler à pic ! Caizzo doit dégager au plus vite il est incompétent ce Mec. Il se pavane sous le soleil des Emirats, avec sa greluche. Il sen fout du club lui cest son compte en banque qui l’intéresse le reste il sen bat les couilles ! Cet été aucun joueur ne signera au club, tous les ans entraîneur comme direction nous mentent.

  2. Si on peut comprendre une partie de ta première phrase et que 90% des joueurs cités ne signeront pas à l’ASSE, tu m’as l’air bien sûr de toi !
    Cet été aucun joueur ne signera au club, dis-tu ! Veux-tu prendre un pari, même si je sais déjà qu’à la première signature, tu défileras en écrivant que le joueur qui vient de signer est une bille et qu’il est insignifiant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :