News

Galtier parle de son avenir et ne ferme absolument pas la porte à l’OL !

Ayant annoncé qu’il ne resterait pas au LOSC malgré le titre de champion de France, Christophe Galtier a évoqué dernièrement son avenir dans une interview accordée au quotidien L’Équipe. L’ancien entraîneur des Verts s’est notamment penché sur l’intérêt de l’OL à son égard et a expliqué pourquoi ce projet l’intéresse. Extraits.

Réponse avant la fin de semaine !

« Des clubs qui m’ont sollicité, je pense en avoir environ cinq et c’est un gros privilège. Parmi les clubs qui m’ont sollicité, il y en a trois aujourd’hui qui m’intéressent. Lyon, Nice, Naples ? Oui, j’ai une réflexion sur ces trois clubs. Je n’ai signé avec personne et ne me suis entendu avec personne. Mon intime conviction, c’est que je dois arrêter avec le LOSC. Mon parcours fait que je suis resté sept ans et demi dans un club, où j’avais décidé d’arrêter pour des raisons physiques, de grande fatigue. Quand est-ce que je vais me décider ? Avant la fin de semaine je pense. »

Une très bonne relation avec Aulas

« Lyon est un des gros clubs du championnat. Être sollicité par Lyon est très valorisant. Le fait qu’il ne soit pas en Ligue des champions ne m’interpelle pas plus que cela. Je ne sais pas si je suis encore identifié Saint-Étienne. On a fait beaucoup de derbies, c’est vrai, quand même. Mais ça ne rentre pas dans ma réflexion. Je pense avoir prouvé, partout où je suis passé, que je me donnais à 200 % pour le maillot et les personnes qui m’engagent. J’ai le respect de l’engagement. Lyon reste un des grands clubs du Championnat, j’en suis convaincu. J’ai travaillé un an avec Jean-Michel Aulas quand j’étais l’adjoint d’Alain. On s’apprécie beaucoup. »

Fournier pour faire pencher la balance en faveur de l’OGCN ?

« Tout le monde sait la relation que j’ai avec Julien Fournier, que je connais depuis très longtemps. Il est dans un projet à Nice, avec INEOS, qui est colossal. Partout où va INEOS, ils gagnent. Ils sont sur la voiture la plus rapide en Formule 1. Ils sont sur les bateaux et les vélos les plus rapides du monde. Évidemment qu’on regarde ce qu’est le groupe INEOS car il force le respect. Que le projet prenne du temps, après, oui… J’ai échangé avec Julien sur le projet INEOS bien avant tout ce qu’on a entendu ces derniers temps. Après, si je vais à Nice, je comprends que ça puisse surprendre les gens. »

Naples, une belle opportunité ?

« Naples, c’est une opportunité. Naples s’intéresse à moi mais aussi à d’autres entraîneurs et je ne sais pas où je suis classé là-dedans. Ce matin mon téléphone a bipé de Naples pendant que j’étais avec Olivier Létang. »

crédit photo : asse.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :