News

Cabella a reverdi chez les Verts !

Auteur de deux saisons remarquées à l’ASSE de 2017 à 2019 (64 matchs, 17 buts/12 passes décisives), Rémy Cabella a laissé de bons souvenirs dans les mémoires des supporters stéphanois et garde une cote de popularité importante dans le Forez. Interviewé il y a une quinzaine de jours sur la chaîne YouTube Oh My Goal, le milieu offensif de 31 ans a une nouvelle évoqué son passage en Vert et a expliqué avoir vécu l’une des meilleures périodes de sa carrière à Saint-Étienne.

Cabella « kiffait » l’ASSE et Romeyer avant de venir !

« Avant de signer, je kiffais Saint-Étienne. Je kiffais Romeyer. Il m’envoyait toujours des éloges quand je jouais contre Saint- Étienne : tu mérites de jouer plus haut, etc… C’est là où je signe à Sainté. Ce qui m’a fait le plus grand bien c’est d’avoir signé à Saint-Étienne. Sainté c’est un des meilleurs moments de ma vie de footballeur. À Marseille, j’avais perdu la joie de gagner. On avait eu des saisons difficiles. Et là à Sainté, dès la première semaine je m’entends super bien avec les joueurs. Ils sont comme moi. »

Vite accepté chez les Verts

« Je fais mon premier match à domicile et je marque au bout de 34 secondes. Je marque au Chaudron et j’ai vu tous les supporters en folie descendre comme des malades. Tout le stade était heureux. À ce moment là j’ai ressenti une délivrance. Je me suis retrouvé. Alors que j’étais un joueur de Marseille, prêté à Sainté, ils m’ont accueilli comme un joueur de Saint-Étienne. Et vu que j’étais quelqu’un de joyeux, ils m’ont accepté. Même si on perdait, tant que je me battais sur le terrain ça se passait bien. Tandis qu’à Marseille, même si tu te bats, si tu perds t’es dans le même bateau que tout le monde. »

Les stéphanois humainement au top !

« On a une saison un peu difficile mais je me bats. En janvier, Jean-Louis Gasset arrive. On est très très mal classé, 17ème proche de la relégation, et on finit proche de l’Europa League. À la fin de la saison, je suis blessé mais les supporters crient mon nom et m’acclament. J’ai été tellement touché. J’ai vécu une année de folie. Humainement c’est des gens trop gentils, comme j’aime. Les joueurs pareil, avec la même mentalité. C’était une année de délivrance. »

Désiré à Sainté

« Quand je rediscute avec Rudi Garcia après mon prêt, rien n’avait changé. C’est là où j’ai dis à mes agents que je voulais retourner à Sainté. Tout le monde me voulait là-bas. On continue à gagner, on finit 4ème. On va quand même en Europa League, on finit devant Marseille, j’étais content. J’avais fait une fin de saison incroyable, on avait tous fait une très très belle saison. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :