Alors que le nouveau président de l’ASSE, Ivan Gazidis, s’est exprimé très récemment sur ses ambitions à la tête du club, les rumeurs vont bon train. Pour beaucoup de supporters des verts une seule question importe : le club aura-t-il les moyens de recruter cet été ?

Les nouveaux dirigeants pensent à faire passer le budget stéphanois du simple au triple avec la montée en ligue 1. De partout, nous pouvons voir des chiffres qui parfois semblent rocambolesques concernant le budget mercato. Qu’en sera-t-il vraiment ?

Une volonté de stabiliser le club financièrement

Comme indiqué plusieurs fois sur les médias, et notamment sur le Space Twitter du Talk Show Stéphanois, Ivan Gazidis a surtout pour mission de stabiliser le club. En effet ses missions à Arsenal et au Milan AC ont surtout été de ramener ces clubs à la raison sur l’aspect financier. Pour se faire, le club devra être raisonnable sur le marché des transferts et développer ses sources alternatives de revenu.

Cela ne signifie pas que le club ne sera pas ambitieux. Simplement que l’ambition sportive du club ne passera pas par de grosses indemnités de transfert et de gros contrats. Ainsi, la cellule de recrutement travaille sur environ dix recrues à coût modéré, voir avec des fins de contrat. Les pistes sont très nombreuses et les solutions adaptées pléthore. Toutes les conditions sont réunies pour avoir un mercato réussi, si la cellule de recrutement bûche fortement lors des prochains jours.

Construire un effectif fort, avec un banc solide !

Ainsi, la construction du nouvel effectif passera forcément par un gros ménage. Alors que l’effectif stéphanois est très large, beaucoup de joueurs n’ont pas semblé apporter leur pierre à l’édifice sur cette deuxième partie de saison. De plus, beaucoup de joueurs n’ont pas un profil adapté à ce que souhaite mettre en place Olivier Dall’Oglio et devraient faire leurs bagages.

Le coach stéphanois l’a dit récemment : il faut des renforts à chaque ligne. Ainsi, beaucoup de joueurs déjà présents, même parmi les titulaires de la montée, pourraient être mis en concurrence et c’est une très bonne chose. Certains « titulaires par défaut » pourraient même se voir poussés vers la sortie.

L’une des grosses épines dans le pied du coach sur la seconde partie de saison, c’était la faiblesse de son banc. Beaucoup de profils se ressemblant, beaucoup de joueurs ne cherchant pas à bousculer la hiérarchie. Des choix forts ont été faits et beaucoup qui n’ont pas saisi leur chance n’auront pas d’autres occasions de le faire.

Concrètement, à quoi faut-il s’attendre ?

Pour synthétiser, il y a de grandes chances que le club ne dépose pas des tonnes de millions sur ses futures recrues. En dehors des postes clés qui nécessiteront des valeurs sûres, le club aura un recrutement « malin ». Il y a de grandes chances que le projet de joueurs « francophones » continue encore pour cet été au moins. Il faudra que les joueurs qui seront recrutés puissent s’intégrer très rapidement au noyau dur déjà en place.

Seules exceptions envisageables : que le club mette une partie importante de son budget de recrutement dans une « colonne vertébrale ». Il paraîtrait logique que les recrues « phares » soient un défenseur central, un milieu défensif très fiable (ce qui manque à l’ASSE depuis deux ans) et un attaquant axial avec un rendement digne de ce nom.

Restez branchés, Le Talk Show Stéphanois vous proposera très prochainement différents formats pour analyser les besoins de l’ASSE : les noms des départs probables, ainsi que des pistes de recrutement pour le prochain mercato !