Billet d’humeur : Ne pas sombrer dans une inquiétude démesurée

crédit photo : asse.fr

Auteur d’un très bon début de saison ponctué par une victoire 2-0 au Vélodrome, l’ASSE est à la peine depuis cette rencontre et sort d’une série de quatre défaites consécutives (Rennes, Lens, Nice, Metz). Suite à la rencontre face à Nantes (2-2), les Verts ont encaissé dix buts en quatre matchs pour un seul inscrit (ndlr : face à Nice). De nombreux supporters s’inquiètent et annoncent même déjà une descente en Ligue 2 alors qu’il reste pourtant encore trente journées à disputer et donc 90 points à prendre. Nous venons donc tenter de vous rassurer au travers de ce billet.

Wait and see

Tout d’abord, n’oublions pas les belles performances des trois premières journées dont notamment la victoire face à Marseille au Vélodrome, chose qui n’était plus arrivée depuis août 1979. Au sortir de ce succès, bon nombre de supporters ont annoncé une saison probante sans pour autant penser à ce que pourrait ressembler les matchs faits d’absences ou de suspensions. La piqure de rappel est cependant vite arrivée avec la série de cinq matchs sans victoire et dès lors, la roue avait tourné et les mauvais pressentiments étaient de retour dans les esprits stéphanois.

Pourtant, ces mêmes supporters devraient aisément comprendre que les forces en présence ont un impact évident sur les prestations et le visage de l’équipe. Passer d’une défense composée de Debuchy, Fofana, Kolodziejczak et Maçon à une autre faite de joueurs qui ne jouent pas à leur poste ou n’étaient pas programmés à jouer cette saison, forcément, ça ne donne pas les mêmes résultats. Il faut tout de même noter que durant les trois premières journées l’équipe n’a quasiment pas changé alors que plusieurs modifications ont été effectuées par Puel durant les journées suivantes. Cela amène donc à une perte de confiance et à des automatismes manquants mais l’entraîneur stéphanois n’avait pas vraiment le choix.

Mine de rien, même si les résultats ne suivent pas, Puel donne de la confiance à de très jeunes joueurs et leur permet de se professionnaliser dès le plus jeune âge. Cela aura évidemment un impact positif dans leur jeune carrière et colle parfaitement avec la nouvelle politique sportive du club. Rassurez-vous, ces jeunes joueurs (Moueffek, Sow, Tshibuabua, Gourna, Sissoko, Rivera) n’ont absolument pas le rôle que devrait être le leur. Leur propulsion en équipe première est notamment dû aux nombreuses absences et isl devraient retrouver une place qui leur correspond mieux lorsque les joueurs avec plus d’expérience feront leur retour. De plus, un certain temps doit être accordé à plusieurs joueurs afin qu’ils se mettent au niveau et sois à 100% sur le terrain (Moukoudi, Retsos, Silva, Trauco, Youssouf, Khazri…).

L’heure n’est donc pas à l’inquiétude, le projet actuel mettre du temps à se mettre en place mais nous sommes convaincus que le jeu en vaut la chandelle. Claude Puel est l’homme de la situation et nous sommes dans une saison de transition. Tout ne sera pas flamboyant mais ça servira pour le futur. Restons calmes et mesurés en attendant la suite de cet exercice 2020/2021, la Ligue 2 n’est pas pour nous.

ARTICLES SIMILAIRES

Mercato : Paolo Maldini garde un œil sur un jeune stéphanois

Propulsé en haut de l'affiche cette saison alors qu'il n'était pas du tout prédestiné à jouer en Ligue 1 si rapidement, Saïdou Sow a...

Le week-end des prêtés : Ghezali retrouve des couleurs !

Comme chaque début de semaine, nous revenons sur les performances du week-end des joueurs prêtés par l’ASSE cette saison que sont Mickaël Nadé, Lamine Ghezali, Alexandros Katranis, Sergi...

Bouanga révèle pourquoi il a signé à l’ASSE et évoque le côté formateur de Puel

Stéphanois depuis maintenant plus d'un an, Denis Bouanga s'est plutôt bien acclimaté à l'ASSE et commence à être considéré comme un vrai bon joueur...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CLASSEMENT

DERNIERES MINUTES

COMMENTAIRES

NEWSLETTER

- Advertisement -