Billets d'humeurs

Billet d’humeur : Jessy Moulin, modèle de fidélité et de professionnalisme !

C’est désormais officiel, Jessy Moulin n’est plus un joueur stéphanois depuis ce matin et l’officialisation de sa signature à l’ESTAC. Son départ marque un petit tournant dans l’histoire récente de l’ASSE puisqu’il a passé quasiment deux-tiers de sa vie en Vert et il me semblait donc normal de lui rendre un bref hommage au moins par quelques mots.

Un professionnel exemplaire

22. Voici le nombre d’années passées par Jessy en tant que salarié de l’ASSE. De nombreuses années où il n’aura eu droit qu’à un ou deux matchs par-ci par-là, où il aura avec un immense respect pour l’institution qu’est notre club assuré un poste de doublure qui peut être une tare pour certains mais pas pour lui. Vous me direz, faire ce qu’il a fait, avec son salaire, beaucoup ne rechignerait pas à la tâche mais vous prouverez votre méconnaissance du football professionnel par ces paroles. Faire ce qu’il a fait, pendant de longues semaines, de longues années, sans voir son travail quotidien récompensé d’un temps de jeu le week-end, c’est ultra méritant et cela prouve son attachement viscéral à notre club, tout comme nous pouvons l’être, nous passionnés des Verts.

Propulsé à une place de numéro un la saison dernière, chose sûrement impensable pour lui il y a encore quelques temps, il n’est évidemment pas devenu le gardien qu’il n’est pas, c’est-à-dire un portier de classe internationale, mais a su relever le défi avec sérieux et toujours la tête haute malgré des critiques quelques fois virulentes. Il a parfois brillé, est parfois passé à côté, mais n’a jamais triché et a toujours respecté notre écusson étoilé qu’il aime tant. Au total, il aura disputé 65 matchs sous le maillot Vert pour 79 buts encaissés mais aussi 20 clean-sheet réalisés ! Son état d’esprit et son immense professionnalisme ont fait de lui, non pas une légende, mais l’une des figures marquantes de l’ASSE, un joueur et un homme qui restera à coup sûr gravé dans les mémoires des plus fidèles amoureux du club.

Comme Perrin, Hamouma ou encore Debuchy, il n’aura pas pu avoir la sortie qu’il mérite dans un Chaudron en ébullition mais nul doute qu’un bel hommage lui sera rendu dès son retour dans son stade. Même si ça n’est que des mots, sache Jessy que je te remercie pour ces 22 années de bons et loyaux services au club, que tu as su parfaitement représenter les valeurs que doit incarner un joueur qui porte nos couleurs et que les prochaines générations doivent prendre en modèle ton professionnalisme et tes nombreuses qualités humaines.

Bon vent à toi et un plein épanouissement dans l’Aube, je sais déjà que les supporters troyens t’adoreront rapidement, à très vite dans ta région de cœur !

(1 commentaire)

  1. Tout a été dit. Rien à rajouter. Juste « Merci Jessy ». Un panthéon vert dans ma tête et tu y es en bonne place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :