Billets d'humeurs

Billet d’humeur : Dix finales pour sauver l’ASSE !

Claude Puel l’a annoncé hier en conférence de presse, il reste au groupe stéphanois « dix finales à jouer ». Dix matchs non pas pour rêver mais pour que l’ASSE, notre club, celui que l’on aime tant, parvienne à se maintenir en Ligue 1, chose que peu de gens avaient imaginé lors des prémices de cette saison. Pourtant, après vingt-huit journées de championnat, c’est bel et bien l’objectif principal des Verts.

Une équipe qu’on ne demande qu’à aimer

Fini les discours policés, place à l’union sacrée pour ne pas descendre et ainsi vivre une situation que les supporters de mon âge n’ont encore jamais vécu et ne veulent surtout pas vivre. L’AS Saint-Étienne n’a pas sa place en Ligue 2 pour tant de raisons qui paraissent évidentes telles que par exemple l’engouement autour du club, l’histoire, les passionnés/supporters, les qualités des infrastructures, le centre de formation… Une chose est sûre, l’ASSE doit rester en Ligue 1 et cela passe avant tout par les performances sportives des hommes qui sont censés représenter chaque week-end NOTRE club. Ont-ils bien fait cette saison leur travail pourtant si bien rémunéré ? Bien trop peu de fois. Nous ont-ils fait vibrer ? Quasiment jamais. Ont-ils réussi à faire en sorte que nous, supporters et amoureux de l’ASSE, arrivions à nous identifier à notre équipe ? Malheureusement non. Celle-ci ne semble pas avoir d’âme et se contente pratiquement chaque semaine de livrer une prestation insipide, stéréotypée et où les adversaires ne paraissent pour la plupart du temps jamais réellement souffrir. C’est bien triste, mais cela entraîne en nous une certaine antipathie pour cette équipe que nous aimerions pourtant tant aimer et chérir chaque week-end.

Quelques moments de joie pour finir cette saison galère ?

Heureusement, la beauté du football nous permet d’avoir des sentiments changeants et qui peuvent être bouleversés en un rien de temps. À l’aube d’un déplacement que l’on imagine déjà très compliqué à Angers, nous rêvons d’une fin de saison en fanfare (et pourquoi pas 10 victoires ?!?!?!) mais nous savons déjà pratiquement à coup sur que nos joueurs nous feront trembler jusqu’au crépuscule de cette saison galère. Mais qui sait, peut-être qu’un vent (magique et douteux) de révolte à souffler sur les terrains du centre Robert-Herbin ces derniers jours… Peut-être que nos joueurs et notre staff se sont décidés à enfin proposer un football digne de ce nom ? Nos espoirs sont nombreux mais nos doutes et nos craintes le sont tout autant. Afin d’y voir un peu plus clair, une victoire et un semblant de visage entreprenant seraient les bienvenues demain en terres angevines. Comme toujours, nous continuerons d’aimer notre ASSE dans la défaite comme la victoire mais s’il vous plait, vous qui représentez notre club, agissez ! Que ça soit sur le plan sportif ou même en coulisse (arrêt de carrière de Perrin, licenciement de Ruffier…), nous avons déjà beaucoup trop souffert ces derniers mois pour vivre une descente en Ligue 2 et ne pas mériter une petite accalmie faite de quelques moments de joie en cette fin de saison. Place aux actes, nous sommes et vous êtes l’AS Saint-Étienne, faites en sorte que nous soyons fiers de vous et mettez vos tripes sur le terrain chaque week-end jusqu’au 23 mai !

ALLEZ LES VERTS !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :