Alors qu’il y a une dizaine de jours, Alexandre Bompard, un temps pressenti pour reprendre le club, s’est exprimé, c’est au tour de son papa de le faire. L’ancien président de l’ASSE, de 1997 à 2003, s’est exprimé dans les colonnes du Progrès. Nous vous partageons des propos retransmis par le site Evect.

« Ce n’est pas un club comme les autres, ce n’est pas une ville comme les autres, ça ne ressemble à rien d’autre« 

« Je voudrais ajouter quelques mots personnels, et vous dire comment je vois un club de football comme l’ASSE. Les joueurs sont des êtres à part, magnifiques, il y en a des meilleurs que d’autres mais sous cette bannière verte, ils arrivent quasiment tous à se sublimer. Au-dessus des joueurs, il y a un club, des dirigeants, un staff, un administratif. Mais au-dessus du club, il y a ce que j’appelle moi, une institution, il n’y en a qu’une en France, c’est l’AS Saint-Étienne. Ce n’est pas un club comme les autres, ce n’est pas une ville comme les autres, ça ne ressemble à rien d’autre, c’est l’AS Saint-Étienne. Alors vous dire la joie qui est la mienne aujourd’hui d’être parmi vous, c’est indiscutable. J’ai toujours adoré les Magic Fans et ils le savent, on a tellement travaillé ensemble avec David (membre Magic Fans, ndlr) et tous ces garçons que j’ai côtoyés pendant des années et aujourd’hui vous êtes tous là, derrière eux, pour soutenir ce club. (…) Et si demain, vous avez la chance d’avoir de grands dirigeants avec des moyens, eh bien l’ASSE redeviendra un très grand club. Je vais terminer simplement en citant une phrase de la chanteuse Barbara : « Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous« .

Interview disponible en entière sur le site du Progrès.