News

Aouchiche : « J’ai trouvé le club, l’équipe, le coach qu’il me fallait »

Auteur d’une première saison vraiment intéressante à l’ASSE, Adil Aouchiche s’est confié récemment dans le quotidien Le Parisien et a livré ses impressions sur ses premiers mois en Vert. Le milieu offensif de 18 ans a notamment exprimé sa satisfaction d’avoir choisi notre club et le projet de Claude Puel.

Un joueur qui a trouvé ce qu’il était venu chercher

« Alors, je vais me mettre dans la peau d’un prof et parler de moi à la troisième personne… Disons que je donnerais les encouragements à cet élève pour le pousser à aller chercher les félicitations la saison prochaine. Plus sérieusement, sur le plan de l’apprentissage, de l’expérience, de la confiance qu’on m’a accordée, j’ai vécu une saison très positive. On a traversé beaucoup de moments difficiles et vivre cela à 18 ans m’a fait grandir. J’en avais besoin. J’aurais aimé faire mieux, avoir plus de statistiques. Je travaille beaucoup, on veut me faire progresser, le staff est derrière moi… J’ai joué énormément, c’est magnifique. J’ai l’impression d’avoir énormément progressé. J’ai trouvé ce que j’étais venu chercher. J’ai trouvé le club, l’équipe, le coach qu’il me fallait, qui avait un projet pour moi. Je suis là pour jouer et acquérir de l’expérience. Aujourd’hui, je suis très fier et très content d’avoir ça. J’espère que je vais en faire encore plus. »

Plus simple de percer chez les Verts qu’à Paris ?

« Il est bien sûr plus simple de percer à Saint-Étienne qu’au PSG qui joue la Ligue des champions, a de grosses exigences, un effectif de stars… C’est un club qui est sous pression permanente. Quand un coach arrive, il doit gagner tous ses matchs. Je ne dis pas que le PSG ne fait pas confiance aux jeunes, mais la concurrence y est très rude. Pour un jeune, s’imposer au PSG, ça demande du temps. Libre à chacun de le prendre ou pas. Moi, j’ai fait le choix de partir à Saint-Étienne parce que, tout en prenant mon temps, je pouvais avoir ce que je voulais plus vite.

Aucun regret

« Quand le très beau projet de Saint-Étienne m’est tombé dessus, j’ai bien réfléchi. Et quand je me suis décidé, j’ai foncé tout droit, sans me poser de question. Je n’ai aucun regret d’avoir quitté Paris. J’ai beaucoup joué pour mon âge. Je progresse beaucoup plus ici dans les secteurs que je devais améliorer. Je suis dans un club qui, contrairement au PSG, ne traverse pas ses matchs dans un fauteuil. Ici, c’est un peu plus dur, chaque ballon est important, il faut savoir le garder, apprendre à être dur au contact, prendre du muscle… »

crédit photo : asse.fr

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :