Alors que la montée en Ligue 1 est actée, tout le monde s’active à la tête de l’équipe première de l’AS Saint-Etienne pour préparer la saison prochaine. Même si l’ASSE a fait une deuxième partie de saison extraordinaire, l’effectif semble afficher quelques limites.

Un effectif massif à renouveler

Olivier Dall’Oglio l’a dit lui-même dans une interview récente : des joueurs devront partir, d’autres devront être recrutés. Nous-mêmes au sein de l’équipe du Talk Show Stéphanois avons été très critiques envers l’immense majorité des joueurs de l’effectif. A raison ou à tord, car ces joueurs n’ont pas toujours montré leur meilleur visage. Ainsi, entre les joueurs vieillissants, ceux qui ne sont plus dans les plans, ceux qui ne l’ont jamais vraiment été, l’ASSE aura pour tâche de renouveler à peu près la moitié de son effectif.

Globalement le chantier est énorme, mais bouleverser totalement les choses n’est pas non plus la meilleure des idées. Il semblerait même que l’idée la plus intelligente serait de faire un sacrifice financier, et de garder la grande majorité des joueurs formant le « noyau » de l’équipe, quitte à ce que leur apport sportif soit placé au second plan. Ce ne serait que le temps de bâtir un effectif plus solide pour la L1.

Des joueurs en fin de contrat qui veulent rester !

C’est un secret de polichinelle mais les deux joueurs en fin de contrat encore concernés par le club, Aïmen Moueffek et Mickaël Nadé, veulent rester. Alors que la montée en L1 va faciliter les négociations, une question se pose : faut-il viser la continuité ? D’aucuns diront que ces joueurs seront boostés par la montée et qu’ils afficheront la meilleure des motivations. Mais la question de leur plafond et de leur fiabilité se posera aussi.

Prolonger ces deux joueurs, c’est aussi s’éviter un recrutement supplémentaire dans une cellule renouvelée et avec de nouvelles directives. La continuité, c’était le mot d’ordre d’Ivan Gazidis lors des récentes interviews. Nul doute que le projet sera de continuer avec les joueurs qui en ont envie, et de leur donner une chance de se hisser au niveau Ligue 1.