Vincent Pajot revient sur ses années stéphanoises

crédit photo : asse.fr

Dans une longue et intéressante interview accordée au site Poteaux Carrés, Vincent Pajot a fait le tour de son passage à l’ASSE et a évoqué ses souvenirs avant de retrouver les Verts ce dimanche sous les couleurs messines. En voici quelques extraits.

Un club à part

« Avec Rennes, on ne s’est pas entendu sur une prolongation de contrat. De fil en aiguille, je me suis retrouvé libre. J’ai eu quelques propositions mais qui n’ont pas été aussi concrètes que celle de Saint-Étienne. À l’époque, et même encore maintenant, Saint-Étienne jouait l’Europe. C’était très attractif pour moi d’aller à l’ASSE. Rejoindre un club historique et prestigieux, c’était un beau challenge. Le feeling est bien passé avec le coach Galtier et ça a pu se faire donc c’était cool. Je suis arrivé dans un club européen qui a en plus ce côté mythique qui a fait vibrer mes parents lors de l’épopée des Verts. Tant qu’on ne joue pas à Saint-Étienne, on n’a pas forcément conscience de tout ce qui se dégage autour de ce club. Toute cette passion, tout cet engouement… Il faut le vivre pour le comprendre ! »

Une bonne période pour Pajot

« Avec le coach Galtier, j’ai pu jouer l’Europe. J’ai fait ce que j’ai pu à Saint-Étienne, j’ai donné tout ce que je pouvais apporter. Après, c’est vrai que j’ai été pas mal blessé à Sainté. Si j’avais pu enchaîner les matches, j’aurais eu peut-être un peu plus d’impact dans mon jeu. Mais dans l’ensemble j’ai apprécié le club, j’ai aimé porter ce maillot vert. Après, je pense que pour Saint-Étienne, je n’ai été qu’un joueur de passage. J’ai conscience que j’ai moins marqué les gens que d’autres joueurs de cette époque. Mais en tout cas personnellement cette période stéphanoise a été très bénéfique, elle m’a fait murir dans plein de domaines. »

Beaucoup de pression

« Quand tu joues la Coupe d’Europe deux saisons de suite, tu t’aguerris, tu prends de l’expérience. Et puis Saint-Étienne, c’est un club à part, quoi ! Il y a une pression différente de ce que j’ai connu après à Angers. Il y a beaucoup de ferveur donc par répercussion beaucoup de pression. C’est quelque chose qu’il faut savoir gérer. J’ai su ce qu’était la vraie pression d’un club, la pression du résultat car il y avait beaucoup d’exigences, en tout cas sous l’ère Galtier, sur le fait de finir européens. Apprendre à vivre avec cette pression du quotidien, ça te fait progresser et murir. »

Ses meilleurs souvenirs

« Les derbys qu’on a gagnés. J’ai joué aussi bien celui où Söderlund a marqué à un quart d’heure de la fin que celui de l’année d’après… Impossible d’oublier ce but de Kévin mais aussi celui de Romain, on avait battu l’OL 2-0. L’ambiance à Geoffroy, c’était indescriptible ! Les matches de Coupe d’Europe sont également à ranger au rayon des bons souvenirs. J’ai joué une bonne quinzaine de matches d’Europa League avec Sainté. Le dernier, c’était à Old Trafford. Exceptionnel ! Nos supporters étaient venus en masse et avaient mis le feu. C’est bien sûr un souvenir marquant. Jouer l’Europe, surtout avec Sainté, c’est le pied. Saint-Étienne, c’est différent. Quel que soit l’adversaire, tu sais que quelque chose va se passer en tribunes. C’est toujours agréable pour un joueur. Les supporters stéphanois, c’est vraiment quelque chose ! »

Son pire souvenir

« Je ne te surprendrai pas en disant que c’est le derby qu’on a perdu 5-0 à Geoffroy. C’est marquant mais ça fait partie d’une carrière, il faut en tirer ce qu’il y a à en tirer. Sur le moment c’est vraiment difficile à vivre. Perdre sur un tel score, ça la fout mal, mais en plus lors d’un derby, quand tu sais tout ce que ça représente… Je ne me suis jamais senti aussi honteux après un match de toute ma carrière. En plus il y a eu tout le chambrage qui s’en est suivi, moi il y a des choses que je n’accepte pas. »

Pour retrouver l’ensemble de cet entretien, rendez-vous sur le site de Poteaux Carrés en cliquant ici.

ARTICLES SIMILAIRES

Infirmerie : Trois absences côté lillois !

Déjà absents pour le dernier match de championnat contre Lorient, Renato Sanches et Zeki Celik le seront également ce week-end pour le déplacement à...

Infirmerie : Un retour attendu la semaine prochaine

Claude Puel devrait pouvoir compter sur un retour pour le déplacement à Dijon dimanche prochain. En effet, comme le rapporte Le Progrès, l'entraîneur stéphanois...

Galtier : « Je pense que Claude a la capacité de trouver les ressorts pour que l’équipe réagisse »

Présent en conférence de presse en ce début d'après-midi, Christophe Galtier s'est brièvement exprimé au sujet de son homologue Claude Puel. L'ancien entraîneur stéphanois...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CLASSEMENT

DERNIERES MINUTES

COMMENTAIRES

NEWSLETTER

- Advertisement -