Interviewé aujourd’hui dans le quotidien Le Progrès, Jean-François Soucasse a livré quelques mots sur les finances de l’ASSE et la gestion de la masse salariale. Le Président exécutif du club explique notamment que tout devrait mieux aller d’ici le 1er juillet 2022. Extrait.

Des contraintes encore importantes cette saison

« La DNCG a validé le retournement de notre modèle sportif et économique au terme de la saison 2020-2021 mais nous avons encore cette saison une masse salariale en inadéquation avec nos revenus. Structurellement, le club génère donc encore des déficits. Quand vous ne vendez pas de joueur, que vous en prolongez certains et que vous recrutez même si c’est de manière peu onéreuse, votre situation économique, par définition, ne s’améliore pas. Le déficit d’exploitation est encore significatif. Les contraintes que l’on a pour les dix mois à venir sont encore très fortes. Au terme de cette saison, 16 joueurs seront en fin de contrat avec des salaires plus ou moins importants. Au 1er juillet 2022, le club aura alors une plus grande marge de manœuvre pour maîtriser sa masse salariale. En l’espace de 18 mois, on l’aura très significativement diminuée. À côté de ça, tous nos jeunes joueurs auront des contrats de longue durée. Ils représentent l’avenir du club. »