Stéphanois pendant sept ans, Nathan Crémillieux n’a jamais eu la chance de se voir proposer un contrat professionnel par les dirigeants de l’ASSE et a donc quitté le club l’été dernier. N’ayant toujours pas retrouvé de nouveau challenge, il patiente dans sa ville natale, Guilherand-Granges en Ardèche, et espère rebondir dès la saison prochaine. En attendant, il s’est confié à But! Saint-Étienne et a évoqué différentes personnes qu’il a connu chez les Verts. Extraits.

Impressionné par un jeune non-retenu par l’ASSE

« Quand j’étais au centre de formation, j’étais dans la même chambre que Naïs Djouahra. Aujourd’hui, il appartient à la Real Sociedad. Il a eu la chance de très bien rebondir. À cause de son manque de physique, il avait été un peu mis de côté. Mais tout le monde savait qu’il avait quelque chose de plus que les autres. »

Des soucis avec Fabrice Grange ?

« Je m’abstiendrai de tout propos. Parfois, le silence est plus éloquent que des mots. On restera sur du silence. Je n’ai rien à dire sur cette personne. »

Rien à dire sur l’affaire Ruffier

« Honnêtement, je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de cette affaire. Pour donner mon opinion là-dessus, il faudrait que j’en sache plus. Là, je n’ai pas assez de critères. »

Moulin prêt à donner sa vie pour l’ASSE

« C’est bien pour lui. C’est quelqu’un qui est très méritant, un battant. On le voit sur le terrain, il donne sa vie, son cœur pour le club. C’est très beau de le voir aujourd’hui garder les cages de l’ASSE. À l’entraînement, il donnait beaucoup. Il a une très bonne mentalité. C’est un exemple à suivre. Déjà dans la mentalité qu’il peut avoir au quotidien. C’est un bosseur, qui travaille beaucoup à côté. Jessy est très sérieux dans tout ce qu’il fait. C’est un gardien qu’il faut avoir en exemple dans le football. »