Sorti du silence dans une très riche interview accordée au quotidien Le Progrès, Roland Romeyer a évoqué les différents responsables de la descente en Ligue 2 de l’ASSE et a expliqué bien évidemment en faire partie. Le co-président stéphanois n’a également pas manqué de fustiger les dirigeants, Claude Puel et les joueurs, sans pour autant tirer sur Pascal Dupraz. Extraits.

Romeyer voyait les Verts se maintenir en barrages

« Depuis la nomination de Claude Puel en qualité de manager général, je n’assure plus la direction sportive du club et j’avais alors déploré certains de ses choix concernant l’effectif. La direction opérationnelle est assurée par Jean-François Soucasse (ndlr : président exécutif) depuis le 1er  juillet 2021. Cependant, je m’inclus évidemment dans la responsabilité de cet échec collectif, tout comme mon co-associé (ndlr : Bernard Caïazzo), la direction et bien sûr les joueurs. Il est bien évident que c’était une très mauvaise saison. Il y a eu plein de problèmes. Mais après le nul à Nantes, j’y ai cru. On avait notre destin en main. Je pensais vraiment qu’on allait se sauver en barrages. Lors du match retour contre Auxerre, je ne trouve pas que les joueurs ont livré une rencontre pour la survie du club. Il a manqué de l’envie, de l’investissement. »

Dupraz a été honnête et a donné le maximum

« Au moment de l’éviction de Claude Puel, Jean-François Soucasse s’est entouré de Loïc Perrin et Samuel Rustem. Au final, leur choix s’est porté sur Pascal Dupraz. Il serait totalement indécent de rejeter la faute sur un seul homme. D’autant plus qu’il a agi avec la plus grande honnêteté et en donnant le maximum. Il a fait son job. Malgré les 20 points pris sous sa direction, cela s’est finalement joué sur très peu de choses. »

Si vous souhaitez faire plaisir ou vous faire plaisir, n’hésitez pas à commander une Box Football chez notre partenaire box-football.fr pour seulement 39,90 euros. Un cadeau surprise et un code promo pour votre prochaine commande sont inclus dans chaque box.